5 conseils pour réussir sa rupture et ne pas passer pour un sans-cœur | 24 heures
/pop

5 conseils pour réussir sa rupture et ne pas passer pour un sans-cœur

Kim Kardashian et Pete Davidson se sont récemment séparés.
AFP

Kim Kardashian et Pete Davidson se sont récemment séparés.

Votre relation est terminée et vous ne savez pas trop comment l’annoncer à votre chum ou blonde. Pas de panique! Voici quelques conseils pour rompre avec quelqu’un de la meilleure façon possible... et surtout sans que ça vire au drame. 

Faites-vous un plan

Demandez-vous d’abord si votre décision de laisser la personne est finale.

«Parfois, quand tu annonces une rupture, l’autre personne peut mal réagir et d’un coup, tu te rétractes. Mais si c’est une décision qui est déjà prise, il n’y a pas de place à la négociation. Tu fais juste une annonce», explique Kanica Saphan, fondatrice de Sofa sexologique, un cabinet de consultation à Montréal.  

«Écris-toi des points à aborder à l’avance, comme les raisons pourquoi la relation ne marche pas. Si ça te prend trois heures pour l’annoncer, c’est parce qu’il y a encore de la marge de manœuvre, sinon, ça prend une heure, une heure et demie gros max. Tu n’es pas là pour négocier, mais juste pour annoncer que ça ne marche plus», poursuit-elle. 

• À lire aussi: Des réponses à 9 questions qu’on se pose tous sur l’asexualité

• À lire aussi: Voici pourquoi c’est ben correct que Demi Lovato rechange ses pronoms

Faites-le au bon moment

Quand c’est possible, choisissez le bon moment pour annoncer à votre partenaire que vous souhaitez mettre fin à votre relation. Mais attention: choisir le «bon moment» ne signifie pas d’attendre des mois. 

«Choisir le bon moment de la journée, surtout. Le faire un lundi matin avant une grosse réunion au travail, ce n’est peut-être pas la meilleure façon. Mais si tu veux rompre avant de partir en voyage et que le seul moment est la veille de son examen, pense à toi», conseille Justine Falardeau-Drouin, sexologue.

Privilégiez un endroit neutre et sécuritaire

Il vaut mieux privilégier un endroit où il est possible de laisser libre cours à ses émotions, mais qui n’évoquera pas de souvenirs douloureux pour la personne qui se fait laisser. 

«Dans un café, par exemple, la personne ne sera pas nécessairement à l’aise de vivre ses émotions, parce qu’il y a des gens autour. Mais aller prendre une marche dans un parc, ça peut être une bonne alternative», fait remarquer Kanica Saphan.

«Si c’est un couple qui communique toujours par messages textes, par courriel ou par appel, c’est peut-être la meilleure façon, comme un couple longue distance», précise pour sa part Justine Falardeau-Drouin. 

• À lire aussi: Jessica Prudencio raconte comment son diagnostic de TDAH a changé sa vie

• À lire aussi: Les gars, les menstruations, ça vous concerne aussi

Démontrez de l’empathie

Il faut se rappeler que l’autre personne ne s’attend peut-être pas se faire laisser. 

«C’est d’être dans la transparence et d’éviter d’insulter l’autre personne. Au lieu de dire "tu faisais toujours telle chose et je n’aimais pas ça", dis plutôt "j’avais des besoins qui n’ont pas été comblés"», suggère Justine Falardeau-Drouin. 

Mais surtout, pensez à vous

«Autant que tu veuilles être gentil avec l’autre personne, je pense qu’il y a aussi une partie où c’est important que tu dises ce qui t’a blessé, parce qu’il faut que ce soit nommé, précise Justine Falardeau-Drouin. 

«Et si tu n’as pas d’énergie pour expliquer tes raisons ou si toi-même tu es perdu dans tes raisons, tu n’es pas obligé de les expliquer», ajoute-t-elle

«Tu n’es pas le thérapeute de l’autre. Tu es la personne qui rompt la relation et qui lui fait de la peine. Ça fait partie des choses à accepter et tu ne peux pas contrôler ce que ressent l’autre», insiste Kanica Saphan.