Des jeunes tiennent des propos grossophobes sur TikTok et c'est un problème, croit une nutritionniste | 24 heures
/panorama

Des jeunes tiennent des propos grossophobes sur TikTok et c'est un problème, croit une nutritionniste

Image principale de l'article Des jeunes ont des propos grossophobes sur TikTok

Des jeunes partagent – sans gêne – des propos grossophobes sur TikTok, déplore une nutritionniste qui s’inquiète de l’impact que de tels commentaires peuvent avoir sur les personnes grosses.  

«La grossophobie, c’est pas mal l’une des seules formes de préjugés qui restent acceptables, dans la société et chez les jeunes», regrette la nutritionniste Tania Valiquette. Sur les réseaux sociaux, elle remarque que des commentaires et vidéos avec des messages grossophobes circulent régulièrement.  

• À lire aussi: L'influenceur aux propos misogynes: le dangereux Andrew Tate

Cette semaine, elle a repartagé sur TikTok une vidéo de l’humoriste Tommy Néron, dans laquelle il répond à un certain Fred Lagacé qui regrettait, dans une autre vidéo, que la société québécoise devait payer pour les soins de santé des personnes grosses.  

@lamauditenutritutrice #duo avec @tommyneron Merci pour ça Tommy! 🙌🏻 #antidietculture ♬ son original - tommyneron

Pour Tania Valiquette, un tel discours est la preuve que des préjugés persistent au sujet des personnes grosses, même chez les jeunes. 

«Particulièrement sur TikTok, il y a tellement de fausses croyances en lien avec le poids que, quand il y a un jeune qui fait une vidéo comme ça et qui est super populaire, [...] les jeunes vont penser que c’est vrai, alors que ce sont des mythes qui sont propagés depuis longtemps», affirme-t-elle.  

• À lire aussi: Pas facile de trouver des vêtements quand on est une personne grosse

L’état de santé et le chiffre sur la balance sont deux choses bien distinctes, assure celle qui est derrière le compte TikTok @lamauditenutritutrice. «Il y a une multitude de facteurs qui influencent le poids» et qui n’ont pas de lien avec l’alimentation ou l’activité physique, poursuit-elle.  

Des vidéos comme celle de Fred Lagacé ne font que renforcer la mentalité qu’être gros est malsain et révoltant, dénonce la nutritionniste. Elle ajoute qu’il est tout à fait normal de voir son poids fluctuer selon les mois ou les années.  

«Les gens ont tellement peur de prendre du poids qu’ils vont utiliser toutes sortes de stratégies pour éviter d’en prendre ou pour en perdre lorsqu’ils voient que leur poids est un peu trop élevé, et ils vont tomber dans les restrictions», regrette-t-elle. 

Des impacts sur les personnes grosses

Des propos comme ceux que tient le jeune tiktokeur québécois peuvent également accroître la stigmatisation des personnes grosses, qui pourraient en venir à s’isoler à cause des préjugés, soutient Tania Valiquette. Leur estime de soi peut aussi en être affectée.  

«Quand on pense qu’on les aide à maigrir [avec des propos grossophobes], au contraire, ça rend ces personnes plus à risque de prendre du poids. Elles seront aussi moins motivées à agir pour leur santé», mentionne-t-elle. 

• À lire aussi: Quand l’inclusivité n’est qu’un argument marketing

• À lire aussi: Mon corps est votre cauchemar

Ce que vous pouvez faire

Tania Valiquette recommande de bloquer et de signaler les personnes qui tiennent des propos grossophobes sur les réseaux sociaux.  

Elle propose aussi de vous abonner à des comptes bienveillants qui vous permettront de vous accepter dans le corps que vous avez. De cette façon, vous arriverez peut-être à faire comprendre à l’algorithme le genre de contenu que vous souhaitez consommer, dit-elle.  

Finalement, n’hésitez pas à signaler à vos amis ou à vos proches que vous ne voulez pas parler de votre poids ou bien de votre alimentation.  

Une vidéo qui pourrait vous intéresser: 

s