J'ai marché la ligne verte du métro du début à la fin: voici comment ça s'est passé | 24 heures
/panorama

J'ai marché la ligne verte du métro du début à la fin: voici comment ça s'est passé

Image principale de l'article Marcher la ligne verte du début à la fin
Photomontage Marilyne Houde

BILLET Cet été, j’ai marché la ligne verte du métro d’un bout à l’autre, en passant par chacune des stations. C’était agréable et je vous le recommande. Voici certaines choses à savoir avant de vous lancer dans l’expérience.  

• À lire aussi: Mes 5 pires erreurs financières de l’année

Pourquoi faire ça? 

Personnellement, ce qui me motivait, c’était de voir les différentes trames urbaines que traverse la ligne verte. 

Prendre le métro, c’est un peu comme se téléporter d’un point à l’autre dans la ville, mais avec le temps, ça devient banal. C’est donc quand même intéressant une fois dans sa vie de constater concrètement à quel point c’est un moyen de transport qui nous emmène loin rapidement.  

stm.info

Aussi, j’avais envie de découvrir de nouveaux endroits à travers Montréal et je savais que je n’irais pas me promener autour de la station Langelier sans un bon incitatif...  

(Quoique le bar à pain du Pacini aurait fait un bon incitatif...)

Photo Camille Dauphinais-Pelletier

(Quoique le bar à pain du Pacini aurait fait un bon incitatif...)

Ça prend combien de temps? 

Les tunnels de la ligne verte font 22,1 km, mais si vous marchez dans les rues à la surface et que vous voulez passer devant chacune des stations, il faut plutôt compter 25,6 km.  

La durée de la marche dépendra donc de votre vitesse: dans mon cas, ça m’a pris environ 5h (en prenant le temps de regarder autour de moi, mais sans compter les pauses).  

En guise de comparaison, à bord d'un train de métro, ça prend environ 35 minutes pour aller d’un bout à l’autre de la ligne! 

De quel côté commencer? 

Photo Camille Dauphinais-Pelletier

J’ai choisi de commencer dans l’est de la ville, à Honoré-Beaugrand, pour deux raisons:  

  • C’est le secteur le moins agréable pour les piétons, donc je voulais le parcourir au moment où j’aurais le plus d’énergie; 
  • J’avais envie de terminer à Angrignon pour pouvoir me reposer dans le parc à la fin de la marche.  

Quels sont les bouts les plus intéressants? 

J’ai divisé la marche en quatre segments, bien distincts.  

1. Les stations de l’Est

  • Honoré-Beaugrand à Viau – 4,9 km – 55 minutes  

Capture d'écran Strava

Dans ce secteur, on marche la majorité du temps sur la rue Sherbrooke, qui, à cette hauteur, est une grosse artère bordée de magasins à grande surface et de chaînes de restauration rapide.  

Au moins, il y a un trottoir.

Photo Camille Dauphinais-Pelletier

Au moins, il y a un trottoir.

Il y a bien des voitures et des projets de condos, mais on côtoie peu de piétons, ce qui nous fait une introduction en solitaire pour notre marche.  

J’y ai aussi aperçu cette piste cyclable qui me semble faite pour des cyclistes bien téméraires.  

Photo Camille Dauphinais-Pelletier

2. Hochelaga-Village

  • Viau à Beaudry – 6,1 km – 1h10  

Capture d'écran Strava

Quand je vais dans Hochelaga, je suis toujours surprise de constater à quel point il y a peu de commerces, de restaurants et de cafés directement autour du Parc olympique. J’ai vu plusieurs touristes qui sortaient du stade ou du Biodôme et qui semblaient chercher un endroit où se poser ou se mettre quelque chose sous la dent, sans succès.  

Les alentours du stade olympique sont peu attrayants.

Photo Camille Dauphinais-Pelletier

Les alentours du stade olympique sont peu attrayants.

Je sais, si on descend sur la rue Hochelaga ou la rue Ontario, il y a plein de belles places, mais je ne comprends quand même pas qu’un endroit qui attire autant de gens soit aussi mal desservi. 

Dommage, rendue là, j’aurais justement pris une collation! 

Heureusement, j'ai trouvé une fruiterie en descendant sur la rue Hochelaga.

Photo Camille Dauphinais-Pelletier

Heureusement, j'ai trouvé une fruiterie en descendant sur la rue Hochelaga.

Le trajet nous fait ensuite passer dans Centre-Sud, puis nous mène dans le Village où, là, il ne manque pas de belles places pour s’installer. 

3. Le centre-ville

  • Beaudry à Lionel-Groulx – 6,2 km – 1h15  

Capture d'écran Strava

Au centre-ville, si on veut passer devant les édicules du métro, il faut marcher sur le boulevard De Maisonneuve (pas sur Sainte-Catherine). Ça s’avère une vraiment belle artère pour parcourir ce secteur!  

Si c’est l’été, on est presque assurés de tomber sur un festival.  

Photo Camille Dauphinais-Pelletier

On a d’ailleurs une belle vue sur la place des Festivals et les projets qui y sont en développement.  

Photo Camille Dauphinais-Pelletier

On aperçoit le nouvel anneau à la Place-Ville-Marie.  

Avec quelques cônes oranges en avant-plan, oui.

Photo Camille Dauphinais-Pelletier

Avec quelques cônes oranges en avant-plan, oui.

Et on peut voir la murale de Leonard Cohen.

Photo Camille Dauphinais-Pelletier

On finit en traversant le viaduc de l’autoroute Ville-Marie et en se rendant à la station Lionel-Groulx.  

4. Le Sud-Ouest

  • Lionel-Groulx à Angrignon – 8,4 km – 1h45  

Capture d'écran Strava

Cette étape est la plus longue, mais elle est aussi particulièrement charmante. On traverse le canal de Lachine et celui de l'Aqueduc, on se promène dans un tas de quartiers moins connus (Petite-Bourgogne, Verdun, Ville-Émard), et le calme fait du bien après l’ambiance très urbaine des deux dernières étapes.  

Photo Camille Dauphinais-Pelletier

On peut même apercevoir plusieurs immeubles troués en leur centre, vestiges des portes cochères par où les chevaux passaient! 

Photo Camille Dauphinais-Pelletier

Quand on arrive au parc Angrignon à la fin, on a le sentiment du devoir accompli. L’ambiance y est tellement différente de celle du grand boulevard dans l’Est, du Village, du centre-ville... et on a tout fait ça à pied!  

Photo Camille Dauphinais-Pelletier

Si vous y êtes vers l’heure du souper, prévoyez-vous donc un pique-nique. J’y suis arrivée en soirée (le coucher de soleil sur le canal de Lachine = 10/10) et j’ai quand même apprécié y prendre une petite bière de victoire avant de remonter dans le métro.  

Prochaine étape... la ligne orange!  

• À lire aussi: Course à pied: le phénomène 6AM Club

Cette vidéo pourrait vous intéresser: 

s