L’homosexualité encore passible de peine de mort dans 11 pays | 24 heures
/bref

L’homosexualité encore passible de peine de mort dans 11 pays

Image principale de l'article Encore passible de peine de mort dans 11 pays
Photo Adobe Stock

L’homosexualité, dont Singapour a annoncé dimanche la dépénalisation prochaine, est encore réprimée, voire passible de mort, dans de nombreux pays, alors qu’elle est pleinement acceptée dans d’autres, une trentaine reconnaissant le mariage pour tous.

• À lire aussi: Les commentaires homophobes prouvent que le défilé de la Fierté est encore nécessaire

• À lire aussi: Ça veut dire quoi, être queer? On a demandé à 7 personnalités LGBTQ+

Selon le rapport publié en 2020 par l’Association internationale des personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, trans et intersexes, les relations entre personnes de même sexe sont réprimées par la loi dans 69 pays sur 193, et passibles de la peine de mort dans 11 pays.

Actuellement, le mariage gai est autorisé dans 32 pays.

Un crime en Afrique 

Sur un continent où une trentaine de pays interdisent l’homosexualité, l’Afrique du Sud fait figure d’exception : le mariage gai y est légal depuis 2006. L’adoption, la procréation médicalement assistée (PMA) et la gestation pour autrui (GPA) y sont aussi autorisées.

Les relations entre personnes de même sexe sont passibles de la peine de mort au Soudan, en Somalie et en Mauritanie. Quelques pays les autorisent ou les ont dépénalisées (dont Cap-Vert, Gabon, Côte d’Ivoire, Mali, Mozambique, RDC, Angola, Madagascar, Rwanda, Seychelles et Botswana).

Répression au Moyen-Orient 

Au Moyen-Orient, Israël se distingue en ayant légalisé l’adoption pour les couples homosexuels. La Cour suprême a également autorisé en juillet 2021 la GPA pour ces mêmes couples. Le mariage entre personnes du même sexe n’est pas autorisé, mais reconnu quand contracté à l’étranger.

Le Liban est également plus tolérant en comparaison avec d’autres pays musulmans où les homosexuels encourent la peine capitale, comme l’Iran, l’Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis.

Évolutions en Asie 

En Asie, où l’Inde a dépénalisé l’homosexualité en 2018, Taïwan a été pionnier sur le continent en légalisant le mariage homosexuel en 2019.

En Thaïlande, le parlement a ouvert en juin la voie aux unions entre personnes de même sexe en adoptant en première lecture un texte en ce sens.

Europe les pionniers 

Tous les pays européens ont dépénalisé l’homosexualité.

Les Pays-Bas ont été en 2001 le premier pays au monde à avoir légalisé le mariage homosexuel. Depuis, 17 pays européens leur ont emboîté le pas: Belgique, Espagne, Norvège, Suède, Portugal, Islande, Danemark, France, Royaume-Uni, Luxembourg, Irlande, Finlande, Malte, Allemagne, Autriche et, tout récemment (juillet 2022), la Suisse et la Slovénie.

Des États reconnaissent l’union civile: Hongrie, République tchèque, Croatie, Chypre, Italie, Grèce et Estonie, la première ex-république soviétique à l’avoir autorisée, en 2014.

La plupart des pays d’Europe de l’Est n’autorisent ni les unions civiles, ni les mariages entre personnes de même sexe.

En Russie, l’homosexualité était considérée comme un crime jusqu’en 1993 et une maladie mentale jusqu’en 1999. Depuis 2013, une loi punit par ailleurs d’amendes et de prison tout acte de «propagande» homosexuelle auprès des mineurs.

En Hongrie, évoquer l’homosexualité devant des mineurs est aussi, depuis l’été 2021, passible d’une amende.

À l’ouest, plusieurs pays autorisent l’adoption conjointe par les couples de même sexe dans le cadre du mariage ou de l’union civile, parmi lesquels Pays-Bas (dès 2001), Danemark, Suède, Espagne, Belgique, France, Royaume-Uni, Allemagne, Finlande, Slovénie, Suisse...

La PMA est autorisée pour les couples lesbiens dans 12 pays d’Europe : pays nordiques, Belgique, Pays-Bas, Royaume-Uni, Espagne, Autriche, Irlande et France.

La majeure partie des pays européens interdisent la GPA. Le recours aux mères porteuses pour les couples d’hommes est parfois autorisé ou toléré, tant qu’elles ne sont pas rémunérées (Belgique, Pays-Bas, Royaume-Uni).

En progression en Amérique

Le Canada a légalisé le mariage homosexuel en 2005. Adoption, PMA et GPA sont également autorisées.

Aux États-Unis, il faut attendre juin 2015 pour que la Cour suprême légalise le mariage gai sur tout le territoire.

Photo d'archives, AFP

En Amérique latine, plusieurs pays permettent de telles unions: l’Argentine, précurseur en 2010, suivie par l’Uruguay, le Brésil, la Colombie, l’Équateur, le Costa Rica et le Chili. C’est également le cas dans 26 États du Mexique ainsi qu’à Mexico.

À Cuba, un référendum en septembre prochain sur un nouveau code de la famille pourrait entraîner la légalisation du mariage entre personnes de même sexe.

En Océanie, mariage homosexuel et adoption sont autorisés en Nouvelle-Zélande (2013) et en Australie (2017).

Une vidéo qui pourrait vous intéresser: 

s