[EN IMAGES] Un tiers du Pakistan «sous les eaux» | 24 heures
/environment

[EN IMAGES] Un tiers du Pakistan «sous les eaux»

Image principale de l'article Un tiers du Pakistan «sous les eaux»
AFP

Des dizaines de millions de Pakistanais luttaient lundi contre les pires pluies de mousson en trois décennies, qui ont fait au moins 1 100 morts, emporté d’innombrables maisons et détruit des terres agricoles vitales.

• À lire aussi: Des traces de dinosaures vieilles de 113 millions d’années apparaissent dans une rivière au Texas

• À lire aussi: «Si tu me vois, alors pleure»: des rivières asséchées d'Europe révèlent des messages troublants

Un tiers du Pakistan est actuellement «sous les eaux», a indiqué dans une interview à l’AFP la ministre du Changement climatique, Sherry Rehman, évoquant une «crise de proportions inimaginables».

AFP

Les pluies de mousson, qui ont débuté en juin, sont «sans précédent depuis 30 ans», a déclaré lundi le premier ministre, Shehbaz Sharif, en parcourant les régions touchées du nord.

• À lire aussi: L’Arctique se réchauffe quatre fois plus vite que le reste du monde

Une énorme opération de secours était en cours dans le pays, où l’aide internationale commençait à arriver lentement, alors que l’Indus, le principal fleuve du pays, menace de sortir de son lit.

AFP

Les responsables pakistanais attribuent ces intempéries dévastatrices au changement climatique, affirmant que le Pakistan subit les conséquences de pratiques environnementales irresponsables ailleurs dans le monde.

Plus de 33 millions d’habitants, soit un Pakistanais sur sept, ont été affectés par les inondations et près d’un million de maisons ont été détruites ou gravement endommagées, selon le gouvernement.

AFP

La mousson, qui dure habituellement de juin à septembre, est essentielle pour l’irrigation des plantations et pour reconstituer les ressources en eau du sous-continent indien. Mais elle apporte aussi chaque année son lot de drames et de destructions.

Les conséquences du changement climatique

Selon Mme Rehman, ces intempéries sont pires encore que celles de 2010, année au cours de laquelle 2 000 personnes avaient été tuées et près d’un cinquième du pays submergé par les pluies de mousson.

AFP

Le pays a reçu deux fois plus de précipitations qu’habituellement, selon le service météorologique. Dans les provinces du sud, les plus touchées, les pluies ont été plus de quatre fois supérieures à la moyenne des 30 dernières années.

AFP

Le gouvernement a déclaré l’état d’urgence et appelé à l’aide la communauté internationale. Dimanche, les premiers vols apportant de l’aide humanitaire sont arrivés, en provenance de Turquie ou des Émirats arabes unis.

AFP

Le Pakistan compte parmi les 10 pays les plus touchés par les conséquences du changement climatique, selon un rapport de l’organisme sans but lucratif Germanwatch. Pourtant, le pays émet moins de 1% des émissions de gaz à effet de serre mondiales totales.