2 millions de tonnes de CO2 en moins grâce au titre de transport mensuel à 12$ en Allemagne | 24 heures
/bref

2 millions de tonnes de CO2 en moins grâce au titre de transport mensuel à 12$ en Allemagne

Image principale de l'article Titre mensuel à 12$: des tonnes de CO2 en moins
AFP

Du transport collectif à bon prix, c'est parfois suffisant pour nous convaincre de laisser la voiture de côté. La preuve: en Allemagne, le titre de transport mensuel à 12$ (9 euros), qui permettait de voyager partout au pays, a été à ce point populaire qu'il a permis de réduire les émissions de CO2 de 1,8 million de tonnes en trois mois.

• À lire aussi: Que pensent les partis du nouveau projet de REM de l’Est?

• À lire aussi: Réduction des tarifs de transport en commun à Laval et Longueuil

Lancé en juin dernier, le titre de transport à 9 euros (environ 12 $ canadiens) donnait accès à une panoplie de services de transport, allant du tramway au métro et au bus, en passant par les trains régionaux et locaux. 

AFP

Il a été implanté pour inciter les Allemands à opter pour le transport en commun plutôt que la voiture. Et à en croire les calculs de l’association allemande des transports en commun VDV, c'est un succès sur toute la ligne. 

10% des Allemands interrogés par la VDV ont en effet affirmé avoir utilisé le transport en commun pour au moins un trajet qu'ils auraient autrement effectué en voiture.

Au total, environ 52 millions de titres mensuels auraient été vendus, un chiffre qui dépasse largement l'objectif de 30 millions qui avait été fixé en juin dernier. 

Pour vous donner une idée de l’engouement, un client sur cinq était un nouvel usager du transport public, selon la VDV. 

AFP

Le projet pilote n'a toutefois pas été sans faille. Les résidents de certaines zones rurales n’ont pas pu profiter de l'offre autant qu'ils ne l'auraient souhaité, faute d’une offre de transport adéquate.

Toute bonne chose a une fin

Signe que l’été s’achève, le projet, qui aurait coûté à l'État allemand autour de 2,5 milliards $, a pris fin aujourd’hui, au grand dam des utilisateurs du transport en commun. 

Les gouvernements de diverses provinces allemandes ont demandé la semaine dernière au gouvernement central d’instaurer une mesure inspirée du titre à 12$ de manière permanente. Cet appel, soutenu par la population, a été rejeté par le gouvernement dirigé par le chancelier Olaf Scholz pour des raisons budgétaires.  

Dans la ville de Berlin, des discussions seraient en cours pour prolonger le titre de transport à 12$ jusqu’à la fin de l’année, selon la radio locale RBB.