En Espagne, le train de banlieue est gratuit jusqu'à la fin de l'année | 24 heures
/bref

En Espagne, le train de banlieue est gratuit jusqu'à la fin de l'année

Image principale de l'article Le train de banlieue gratuit jusqu'au 31 décembre
AFP

Pour contrer l’inflation et inciter ses citoyens à utiliser le transport ferroviaire plutôt que leur voiture, le gouvernement d’Espagne a mis en place la gratuité des voyages en train, tant en banlieue que sur certaines lignes régionales, et ce, jusqu’à la fin de l’année.

• À lire aussi: La chanteuse Shakira pourrait faire face à huit ans de prison pour fraude fiscale

• À lire aussi: 2 millions de tonnes de CO2 en moins grâce au titre de transport mensuel à 12$ en Allemagne

Dès aujourd’hui et jusqu’au 31 décembre, les Espagnols et touristes en visite au pays de Don Juan peuvent profiter d’un périple à bord des trains du réseau national Renfe.

Les voyageurs qui souhaitent obtenir une passe de train doivent désigner une destination sur une application et verser une caution de 10 euros (environ 13$ canadiens) pour les lignes de banlieue et de 20 euros (environ 26$ canadiens) pour les trajets à moyenne distance. Par la suite, un code QR leur servira de billet.

À la fin de l’année, la personne recevra un remboursement complet s’il a voyagé au moins 16 fois aux destinations choisies. Selon la Renfe, ce sont plus de 75 millions de trajets qui seront effectués.

Les touristes peuvent eux aussi profiter de la gratuité en s’inscrivant sur l’application du transporteur et en entrant leur numéro de passeport.

Les tarifs du métro à Barcelone ont eux aussi été réduits jusqu’à 50% pour le restant de l’année. Un billet de bus multi-usages et de métro de 10 trajets couvrant la majeure partie de la ville coûtera 7,95 euros (environ 10,50$ canadiens).

À titre comparatif, la Société de transport de Montréal (STM) offre ses 10 passages «tous modes A» à 31,50$.

Le tout s’inscrit dans une vague d’initiatives européennes en matière de transport public mises en place pour aider la population à faire face à l’augmentation du coût de la vie et du prix de l’essence, notamment.

Cette semaine, l’association allemande des transports en commun VDV a annoncé que sa passe mensuelle à 9 euros, qui offrait de juin à août un accès illimité aux trains, tramways, bus et métros partout en Allemagne, a permis de réduire les émissions de CO2 de 1,8 million de tonnes.

Avec les informations de The Guardian