Nouveaux acheteurs? Les libéraux proposent d'éliminer la taxe de bienvenue | 24 heures
/portemonnaie

Nouveaux acheteurs? Les libéraux proposent d'éliminer la taxe de bienvenue

Image principale de l'article Le PLQ propose d'éliminer la taxe de bienvenue
Photo d'archives, Agence QMI

Vous prévoyez bientôt acheter une première propriété? Eh bien, la cheffe du Parti libéral du Québec (PLQ), Dominique Anglade, propose d'abolir la taxe de bientôt pour les premiers acheteurs. Vous pourriez donc économiser plusieurs milliers de dollars. On vous explique.

• À lire aussi: Les baisses d'impôt contre l'inflation «n’aident pas ceux qui en ont besoin»

C'est quoi, la taxe de bienvenue? 

Le droit de mutation, que l'on appelle généralement taxe de bienvenue, doit être payé quelques semaines ou quelques mois après l’acte notarié de votre propriété. 

La taxe de bienvenue varie selon la municipalité, la ville et le type d’habitation. Par exemple, pour un condo à Montréal à 250 000$, on calcule la taxe de droit de mutation à 2236$. 

• À lire aussi: Nouveau proprio? Voici la liste de toutes les dépenses qui vous attendent

«S’acheter une maison est de plus en plus un rêve inatteignable pour les jeunes, compte tenu de l’explosion des prix. Au Parti libéral, nous croyons que l’accès à la propriété ne doit pas être un privilège réservé aux riches», a affirmé Dominique Anglande, jeudi matin, à Sherbrooke. 

Combien ça couterait, éliminer la taxe de bienvenue? 

Une telle mesure viendrait toutefois amputer les villes et municipalités d'importants revenus. Le PLQ prévoit toutefois les compenser, à hauteur de 350 millions $ par année. 

Elle a fait cette annonce jeudi matin dans un quartier en construction, en banlieue de la ville de Sherbrooke. 

• À lire aussi: Il réussit à se mettre 500$ dans les poches grâce... à des cartes-cadeaux

La cheffe libérale souhaite également réviser «en profondeur» de la fiscalité municipale afin d’assurer le financement à long terme des municipalités. 

Ces dernières font pression sur Québec depuis plusieurs années afin de pouvoir diversifier leurs sources de revenus.