Voici pourquoi des politiciens (et le gouvernement) publient des messages bizarres sur Twitter | 24 heures
/bref

Voici pourquoi des politiciens (et le gouvernement) publient des messages bizarres sur Twitter

Image principale de l'article Des politiciens publient des messages bizarres
Capture d'écran Twitter

Ce matin, des politiciens et des ministères québécois – mais aussi des hommes politiques d'ailleurs dans le monde – ont tweeté un seul mot, en lettres minuscules, semant la confusion et l'incompréhension.

La formule est assez simple: un seul mot (et peu importe le mot), écrit en lettres minuscules. 

Évidemment, le premier ministre du Québec, François Legault, s’est mis de la partie. Il y est allé dans la simplicité en utilisant son slogan de campagne, «continuons».  

Québec solidaire a répliqué avec son slogan de campagne «changer d’ère». La formation politique a un peu contrevenu aux règles: leur slogan contient plus qu'un mot! On salue néanmoins l'effort. 

Le candidat de Québec solidaire dans la circonscription de Jean-Lesage, Sol Zanetti, a lui aussi participé au mouvement. Il a tweeté le mot «Indépendance». Comme pour son parti, il n'a pas tout à fait compris les règles du jeu: son tweet débutait par une majuscule. 

Pierre-Luc Brillant, candidat dans Rosemont pour le Parti Québécois, est tombé dans le même piège que Sol Zanetti: il a tweeté «Indépendance» avec une majuscule.  

Quelques ministères ont également emboîté le pas. C’est le cas du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, qui a tweeté le mot... «énergie».  

Le ministère des Relations internationales y est aussi allé avec une valeur sûre, «diplomatie».

Une tendance ailleurs aussi 

Pour ceux qui se le demandent: François Legault n’est pas l’initiateur de cette tendance.  

Cette tendance, on la doit plutôt à la compagnie ferroviaire américaine Amtrak, qui a accidentellement tweeté le mot «train», jeudi après-midi. 

Le tweet a rapidement gagné en popularité. Vendredi midi, il avait été retweeté plus de 20 000 fois et avait récolté au-delà de 167 000 mentions «J’aime».  

Plusieurs compagnies et organisations ont voulu imiter Amtrak. C’est notamment le cas de la NASA, qui a tweeté «univers». 

Le Washington Post a choisi le mot «nouvelles». 

Deadpool s’est contenté de tweeter son nom.  

Des hommes politiques s’impliquent 

Jeudi soir, le président des États-Unis, Joe Biden, a ajouté son grain de sel. Il a publié le mot «démocratie». 

François Legault a-t-il inspiré le chancelier allemand Olaf Scholz? Difficile à dire, mais il a tweeté le mot «respect» un peu plus d’une heure après le chef de la CAQ.   

Le ministre allemand des Finances, Christian Lindner, a quant à lui tweeté le mot «liberté».