4 autres attaques qui ont marqué l’histoire du Canada dans les 20 dernières années | 24 heures
/bref

4 autres attaques qui ont marqué l’histoire du Canada dans les 20 dernières années

Image principale de l'article 4 autres tragédies qui ont marqué le Canada
PHOTOS Agence QMI et AFP

En Saskatchewan, deux hommes étaient toujours en fuite lundi après-midi et activement recherchés par les forces de l’ordre, après qu’ils eurent tué 10 personnes et en eurent blessé 15 autres la veille, dans une série d’attaques à coups de couteau perpétrée à 13 endroits différents. Ce n'est pas la première fois qu'une tragédie brutale surprend ainsi au Canada – en voici quatre autres à ne pas oublier, survenues dans les 20 dernières années.

• À lire aussi: Ce qu'on sait sur les attaques au couteau survenues en Saskatchewan

Fusillade au Collège Dawson de Montréal — 2006

Il y a maintenant près de 16 ans, le 13 septembre 2006, un tireur s’introduisait à l’intérieur du Collège Dawson, un cégep anglophone situé au centre-ville de Montréal, pour faire feu sur près d’une vingtaine d’étudiants. 

Une seule victime, Anastasia De Sousa, 18 ans, a perdu la vie lors de cette tragédie, qui n'est pas sans rappeler celle de Polytechnique Montréal, survenue en décembre 1989. Quant au tireur, il a été abattu par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM). 

• À lire aussi: Un internaute arrêté pour une image politique sanglante

Attentat de la Grande mosquée de Québec — 2017 

Un jeune tireur a fait irruption, le soir du 29 janvier 2017, dans la salle de prière de la Grande mosquée de Québec, dans le but de faire le maximum de victimes possible à l’aide d’une carabine semi-automatique et d’un pistolet. 

Il tuera six hommes et en blessera cinq autres en moins de deux minutes, avant de quitter les lieux en voiture. Il se rendra à la police un peu plus tard en soirée. 

Les premiers ministres fédéral et provincial de l'époque, Justin Trudeau et Philippe Couillard, ont d’ailleurs qualifié le triste événement d’acte terroriste. Cette tuerie aura ravivé le débat entourant l’islamophobie et le racisme au Québec et au Canada.

• À lire aussi: L'incompréhensible mort du Montréalais Jayson Colin

Attaque au camion-bélier, Toronto — 2018 

Le 23 avril 2018, au volant d’une camionnette blanche de location, un homme a roulé à vive allure entre les voies de circulation et les trottoirs du centre-ville de Toronto, visant les passants sur environ deux kilomètres.

Au total, huit femmes et deux hommes perdent la vie lors de l’attaque au camion-bélier, et 16 autres personnes sont blessées. Le bilan des victimes s’est alourdi avec le décès en octobre 2021 d’une femme blessée qui avait passé plus de trois ans à l’hôpital.

Avant de passer à l’acte, le conducteur, qui était membre à l’époque de la mouvance incel, avait publié un message misogyne sur les réseaux sociaux.

• À lire aussi: Possible d'abolir la taxe de bienvenue? «Pas vraiment», dit une experte

Massacre à Portapique — 2020 

Dans la nuit du 18 au 19 avril 2020, un homme de 51 ans se faisant passer pour un agent de police de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) tue 22 personnes en arpentant les rues de Portapique, une petite municipalité de la Nouvelle-Écosse.

Au passage, le tueur, qui est finalement abattu par la police après une poursuite sur 90 kilomètres, aura incendié des maisons — dont la sienne — et tiré des coups de feu sur son chemin.

Il s’agit, à ce jour, de la fusillade la plus meurtrière de l’histoire du Canada. 

• À lire aussi: Des politiciennes se souviennent où elles étaient lors de l'attentat contre Pauline Marois

− Avec les informations de l'Agence QMI et de l'AFP

À VOIR AUSSI

s