Hélène Boudreau a fait retirer ses implants mammaires et une découverte navrante l'attendait | 24 heures
/sdc

Hélène Boudreau a fait retirer ses implants mammaires et une découverte navrante l'attendait

Image principale de l'article Hélène Boudreau n'a plus ses implants mammaires
Instagram @iamhely

Chose promise, chose due.

En avril dernier, Hélène Boudreau, la «fille de l’UQAM», secouait le Québec en entier en annonçant qu’elle allait passer sous le bistouri afin de faire retirer les implants mammaires qui ont contribué à sa renommée.

• À lire aussi: Élections 2022: Hélène Boudreau a sa propre pancarte électorale pour la CAQ

«Je trouve que les faux s*ins c’est laid... encore là c’est une opinion personnelle durant tout (sic) ma vie j’ai aimer les faux s*ins. Maintenant, cette année je n’aime plus de tout je trouve ça affreux je veux juste ravoir mes s*ins naturel», écrivait-elle alors pour justifier sa décision.

Alors que tout le Québec s’apprêtait à fêter le Travail, celle qui a profité des 6 derniers mois pour avoir un accident fécal légendaire, pour s’acheter une Lamborghini et pour tourner une vidéo avec la vapoteuse du vol Sunwing a finalement subi l’intervention chirurgicale qui allait faire diminuer considérablement la taille de sa volumineuse poitrine.

Convalescente, elle a profité de son temps libre pour donner de ses nouvelles à ses abonnés Instagram.

• À lire aussi: La vapoteuse de Sunwing a essayé de vendre ses implants mammaires

«Je suis en vie La chirurgie c'est bien passé je suis heureuse parce que je suis bien entouré, deux personnes proche s'occupe de moi et je ne peux pas demander mieux» (sic), a écrit Boudreau en story.

Capture d'écran / Instagram @iamhely

Elle a aussi montré une photo d’un petit cadeau de luxe qu’elle a reçu.

Capture d'écran / Instagram @iamhely


Cependant, une mauvaise surprise l’attendait: les implants qu’elle s’est fait retirer pourraient être cancérigènes.

• À lire aussi: La fille de l’UQAM a tourné une vidéo avec la vapoteuse du vol Sunwing et Hélène Boudreau reprend les études à l’UQAM (mais il n’y a pas vraiment de lien entre les deux histoires)

«Pour ceux qui se font opérer ailleurs faites attentions !!!!! Pas pour rien que c'est moin cher. Omg mes anciens implants étaient TEXTURÉS!! C'est interdit ici a cause du risque de cancer et j’ai est fait il y a seulement deux ans en tunesi« (sic), a-t-elle également raconté, en partageant une photo d’un des fameux implants.

Capture d'écran / Instagram @iamhely


Selon des recherches effectuées par Narcity, il est vrai, autant selon le gouvernement du Canada que celui du Québec, que des implants mammaires peuvent être liés à une forme de cancer, le «lymphome anaplasique à grandes cellules associé à un implant mammaire» (LAGC-AIM).

• À lire aussi: «Je n’ai aucune vie sexuelle en dehors d’OnlyFans»: Hélène Boudreau se confie au podcast Sexe Oral

«Au Canada, le nombre de cas de LAGC-AIM est considérablement plus élevé parmi les patientes ayant reçu des implants mammaires hautement texturés (macro-texturés)», peut-on notamment lire sur le site de Santé Canada.

Pour l’instant, Boudreau n’a pas annoncé, à l’instar de la vapoteuse du vol Sunwing, son intention de vendre ses implants aux enchères.

Étant donné leur potentielle toxicité, il serait étonnant qu'elle le fasse...

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s


Sur le même sujet