QS veut créer un nouvel impôt pour les millionnaires | 24 heures
/elections

QS veut créer un nouvel impôt pour les millionnaires

s

Québec solidaire créerait un nouvel impôt pour tous ceux qui détiennent plus d’un million$ en avoirs nets, de même que pour les successions qui excèdent ce montant.  

• À lire aussi: Pourquoi Québec solidaire mise autant sur les jeunes (et est-ce la bonne stratégie)?

La formation de gauche présente sa proposition comme un impôt sur les «ultrariches, mais il s’applique en fait à toutes personnes dont les actifs dépassent un million$ devrait payer. 

Cela inclut la maison, les REER, les CELI et autres avoir immobiliers. 

Les dettes liées à ces actifs, toutefois, seraient déduites. 

Selon QS, ce scénario représente 5% de la population du Québec.   

«Ce que j’annonce aujourd’hui va améliorer la vie de 100% des gens, mais seulement 5% des gens vont devoir contribuer un peu plus. Avec Québec solidaire, 5% des gens les plus fortunés devront contribuer davantage pour financer la santé, l’éducation et l’environnement», a déclaré Gabriel Nadeau-Dubois, lors d’un point de presse à Gatineau mardi. 

• À lire aussi: 5 signes que c'est mal parti pour le PLQ et Dominique Anglade

L’impôt sur les grandes fortunes sera ainsi appliqué aux personnes qui ont plus d’un million de dollars d’actif net et se déclinerait ainsi:  

  • Le premier million d'actifs net est exempté d’impôt  
  • Entre 1 million $ et 9,9 millions $: 0,1% de l’actif net  
  • Entre 10 millions $ et 99 millions $: 1% de l’actif net  
  • Plus de 100 millions $: 1,5% de l’actif net   

«Ce n’est pas un impôt sur les riches, c’est un impôt sur les ultrariches. C’est un impôt pour les vrais multimillionnaires. Ils devront payer, sur leurs déclarations d’impôt, une petite fraction de leur fortune. Et puis honnêtement, je ne sais même pas s’ils vont s’en rendre compte», a fait valoir le chef solidaire. 

Impôt sur l’héritage

De plus, les successions qui dépassent le million de dollars d’actif net seront imposées de 35%. La première tranche d’un million de dollars d’actif net sera exemptée de cet impôt sur les grandes successions, a-t-il été précisé. 

«Un impôt sur les successions, ça existe dans la majorité des pays développés, 24 des 37 pays de l’OCDE en ont un. En Allemagne, en France, au Royaume-Uni, au Japon, ils ont d’ailleurs des taux plus élevés que ceux que nous proposons», a souligné M. Nadeau-Dubois. 

Avec l’Agence QMI