La Californie obligera les entreprises à dévoiler leur échelle salariale dans les offres d’emploi | 24 heures
/portemonnaie

La Californie obligera les entreprises à dévoiler leur échelle salariale dans les offres d’emploi

Image principale de l'article L'échelle salariale sera obligatoire
AFP

L’État de la Californie a voté mardi une loi qui obligera dorénavant toutes les entreprises sur le territoire à afficher leur échelle salariale dans les offres d’emploi pour diminuer les iniquités salariales entre les hommes et les femmes, selon Bloomberg. 

• À lire aussi: Sylvain Marcoux, le néonazi qui voulait devenir député du Québec

Si le gouverneur de la Californie n’appose pas son véto d’ici le 30 septembre, chaque entreprise de l’État devra désormais afficher le salaire relié à l’offre d’emploi. Pour le moment, il ne s’est pas encore exprimé sur le sujet. 

Selon le bureau de recensement des États-Unis, les femmes avec un travail à temps plein ont touché 83% du salaire de leurs homologues masculins en 2021. Une iniquité qui touche aussi les minorités : une femme asiatique a fait 78% du salaire d’un homme, alors qu’une femme noire a fait 94% du salaire de l’homme noir. 

• À lire aussi: Facture de 20 000$ pour des soins dentaires: heureusement, il existe de l'aide

La Californie rejoindrait ainsi l’État du Colorado et de Washington, ainsi que la ville de New York, qui ont déjà adopté une juridiction en ce sens. 

Cette loi vise aussi à empêcher l’employeur de demander, en entretien d’embauche, le salaire actuel de son candidat. Cela peut pousser l’entreprise de revoir à la baisse son offre salariale, creusant encore plus les iniquités.  

«Je pense que cela deviendra un moment décisif. Les employeurs vont arrêter de passer juridiction par juridiction et commencer à chercher une vraie stratégie nationale», a exprimé à Bloomberg Christine Hendrickson, vice-présidente des initiatives stratégiques chez Syndio, un logiciel qui aide les employeurs à régler les disparités salariales. 

Écart salarial  

Ce n’est pas tout : la Californie compte aussi obliger les entreprises de 100 employés et plus à dévoiler l’écart salarial médian entre les hommes, les femmes et les minorités culturelles au sein de leur compagnie, une première aux États-Unis. 

• À lire aussi: Québec solidaire veut construire une nouvelle ligne mauve de métro

Ce grand État de la côte ouest souhaite avec cette seconde mesure freiner l’iniquité salariale entre les hommes et les femmes, mais aussi au sein des communautés culturelles.  

Plusieurs multinationales comme Meta Platforms Inc. (Facebook), Walt Disney et Google devront notamment s’y plier. 

À VOIR AUSSI 

s

Sur le même sujet