Une ville va bientôt bannir les pubs de viande, une première au monde | 24 heures
/bref

Une ville va bientôt bannir les pubs de viande, une première au monde

Image principale de l'article Les pubs de viande seront bannies dans une ville
AFP

À Haarlem, aux Pays-Bas, les publicités de Big Mac ou de bœuf haché mi-maigre en spécial seront bannies dès 2024. La raison: produire de la viande est nocif pour l’environnement. 

• À lire aussi: 150 chats destinés à la consommation humaine sauvés en Chine

• À lire aussi: Une députée écologiste et féministe s’en prend au BBQ et affirme qu’il est un symbole de virilité

La ville de 160 000 habitants, située à l’ouest d’Amsterdam, deviendra la première au monde à aller de l’avant avec une telle initiative. C’est le parti environnemental néerlandais GroenLinks qui est derrière la motion. 

«Nous ne parlons pas de ce que les gens font cuire et griller dans leur propre cuisine. Si les gens veulent continuer à manger de la viande, c’est correct. Mais nous ne pouvons pas dire aux gens qu’il y a une crise climatique et les encourager à acheter des produits qui y contribuent», a affirmé à la radio locale Ziggy Klazes, une élue des GroenLinks. 

AFP

Selon la branche pour l’alimentation et l’agriculture de l’Organisation des Nations unies (ONU), l’élevage du bétail est responsable de plus de 14% des émissions de gaz à effet de serre (GES) à l’échelle planétaire. Près de la moitié de toutes ces émissions est due à l’émanation de méthane. 

Pour des raisons environnementales, les villes d’Amsterdam et La Haye, toujours aux Pays-Bas, ont déjà interdit les publicités liées à l’aviation, comme les vols en rabais, et à l’énergie fossile. 

Une initiative «dictatoriale»

La motion proposée par les verts ne fait toutefois pas l’unanimité, loin de là. Les autres formations politiques et l’industrie bovine néerlandaise l’ont notamment décriée.  

Le parti d’extrême droite BVNL affirme, par exemple, qu’il s’agit d’une «violation inacceptable de la liberté entrepreneuriale», ajoutant que la mesure serait «fatale» pour les éleveurs de porcs du pays. 

«La censure imposée par les Khmers verts stigmatise les mangeurs de viande et exerce une pression sérieuse sur la liberté de choisir des produits qui sont légaux aux Pays-Bas, soutient dans un communiqué l’élu BVNL Joey Rademaker. Interdire les publicités pour des motifs d’origine politique est presque dictatorial.»

«Le gouvernement va trop loin en disant aux gens ce qui est le mieux pour eux», a pour sa part déclaré un porte-parole de l’Organisation centrale du secteur de la viande.

Selon une étude menée par la Centraal Bureau voor de Statistiek (l’équivalent de Statistiques Canada), les omnivores sont largement majoritaire aux Pays-Bas. Près de 95% des Néerlandais mangeraient de la viande. Toutefois, plus de la moitié n’en mange pas tous les jours.

− Avec les informations de la BBC