Les forces ukrainiennes reprennent une vingtaine de villes aux Russes | 24 heures
/panorama/guerre-en-ukraine

Les forces ukrainiennes reprennent une vingtaine de villes aux Russes

Image principale de l'article L'Ukraine reprend une vingtaine de villes
AFP

Les forces ukrainiennes ont réalisé d’importants gains dans les combats qui les opposent aux troupes russes dans la région de Kharkiv, dans le nord-est du pays, forçant Moscou à déployer des renforts, une première depuis le printemps passé. 

Les percées de l’armée ukrainienne se sont multipliées dans cette région du pays ces derniers jours alors que Kyïv annonce avoir repris le contrôle d’une vingtaine de villes et villages, dont certains étaient sous contrôle russe depuis le début de l’invasion, en février dernier. 

Un responsable installé dans la région par les Russes a affirmé à la télévision d’État que les troupes russes sont actuellement contraintes d’adopter des positions défensives dans la région. 

«Le fait même que nos défenses aient été percées est déjà une victoire substantielle pour les forces armées ukrainiennes», a déclaré Vitaly Ganchev à la télévision d'État, ajoutant que l'avancée de l'Ukraine avait été «très nette et rapide», selon des propos rapportés par le quotidien britannique The Guardian

• À lire aussi: Où s’en va la guerre en Ukraine, six mois après le début des combats? On vous explique.

Une riposte surprise

Dans les dernières semaines, alors que les combats étaient presque immobilisés, plusieurs analystes estimaient que les forces de Kyïv pourraient profiter de la fatigue de l’armée russe dans le sud du pays et reprendre des villes stratégiques, notamment celle de Kherson. 

Les Ukrainiens ont plutôt concentré leurs efforts dans le nord-est. Le nombre de villes reprises et la rapidité de l’offensive des troupes ukrainiennes ont forcé Moscou à répliquer avec force, déployant des colonnes de chars d’assaut et d’obusiers pour bombarder le centre-ville de la ville perdue de Kharkiv, où se trouvaient des civils. 

Des résidents de Kharkiv constatent les dégâts après une attaque russe.

AFP

Des résidents de Kharkiv constatent les dégâts après une attaque russe.

«Pour chaque succès des forces armées ukrainiennes, pour chaque victoire, les Russes répondent par des frappes sur des innocents», a écrit le chef de l’administration présidentielle de l’Ukraine, Andriy Yermak, sur Telegram, confirmant que des enfants figuraient parmi les blessés.

Kyïv affirme avoir repris le contrôle d’approximativement 1000 km2 dans cette région. Fragilisées, les forces russes ont commencé l’évacuation des villes sous leur contrôle qu’ils jugent être les prochaines sur la liste de l’Ukraine, signe que le vent semble avoir tourné sur le terrain. 

• À lire aussi: Les milliers de mines russes posées en Ukraine tueront des civils pendant des décennies

La prudence est de mise

Le gouverneur de la région de Kharkiv a toutefois appelé les citoyens à la prudence, leur demandant de ne pas retourner chez eux immédiatement. L’électricité et le gaz manquent dans plusieurs villages. 

Le secrétaire d’État américain, Antony Blinken, a aussi mis en garde contre un trop-plein d’optimisme, soulignant que les combats risquaient de s’éterniser et que la fin des hostilités n’était toujours pas envisageable. 

«Un nombre considérable de forces russes se trouvent en Ukraine et, malheureusement, tragiquement, horriblement, le président Poutine a démontré qu'il était prêt à envoyer beaucoup de monde dans cette situation, à un coût énorme pour la Russie», a-t-il déclaré depuis le siège de l’OTAN à Bruxelles, vendredi. 

Avec les informations de l’AFP et du Guardian

Une vidéo qui pourrait vous intéresser: 

s