Aux États-Unis, une mère gagne en moyenne 17 000$ de moins qu'un père de famille | 24 heures
/portemonnaie

Aux États-Unis, une mère gagne en moyenne 17 000$ de moins qu'un père de famille

Image principale de l'article Un mère gagne 17 000$ de moins qu'un père
Illustration Adobe Stock

De profondes inégalités persistent aux États-Unis entre les hommes et les femmes : selon une nouvelle étude, une mère qui travaille à temps plein a gagné en moyenne 17 000$ de moins qu’un père de famille en 2020, soit l’équivalent de 74 sous pour un dollar gagné par un père.

• À lire aussi: L’économie préoccupe plus les Québécois que la santé 

• À lire aussi: Voici à combien s'élève la fortune colossale du roi Charles III

Selon le rapport du National Women's Law Center (NWLC), un organisme à but non lucratif qui milite pour l’égalité des genres aux États-Unis, les mères issues des minorités visibles ont réalisé un salaire à temps plein bien inférieur à un père blanc durant la pandémie. En moyenne, une mère hispanique a réalisé 38 000$ de moins, alors que c’était 36 000$ en moins pour une mère autochtone et 34 000$ en moins pour une mère noire. De son côté, une mère blanche a fait 20 500$ de moins qu'un père blanc.  

Toutes catégories confondues, une mère de famille a gagné en moyenne 17 000$ de moins qu’un père de famille.   

«Ce manque à gagner pourrait leur permettre de payer six mois de loyer, six mois d'épicerie et six mois de garderie», calcule le rapport.  

Voici le salaire moyen à temps plein gagné pour chaque dollar que réalise un homme blanc :  

  • Une mère hispanique : 47 sous 
  • Une mère autochtone :49 sous  
  • Une mère noire : 52 sous  
  • Une mère blanche: 71 sous
  • Moyenne totale : 74 sous  

Ce rapport a été dévoilé dans le cadre de la journée de l'égalité des salaires du 8 septembre dernier vise à sensibiliser le public américain sur cet enjeu. 

• À lire aussi: Voici la maison la moins chère du Québec en septembre 2022

Un écart accru par la pandémie 

Selon le NWLC, la différence de salaire entre une mère et un père de famille a été amplifiée durant la pandémie.  

«Bien que de nombreux parents aient assumé des responsabilités supplémentaires en matière de garde des enfants pendant la pandémie, les mères - en particulier celles qui ont de jeunes enfants - ont généralement assumé une plus grande part de ces responsabilités que les pères, ce qui a eu un impact plus important sur leur travail», résume le NWLC.  

• À lire aussi: Près de 9000 logements sociaux budgétés n’ont jamais été livrés

Plusieurs États américains commencent par ailleurs à adopter des lois afin de limiter cet écart croissant. La Californie a voté la semaine dernière une législation obligeant les employeurs à dévoiler leur échelle salariale; une pratique déjà adoptée dans l’État du Colorado et de Washington, de même pour la ville de New York. 

Sur le même sujet