Changements climatiques: les grandes villes du Québec veulent un Pacte vert | 24 heures
/environment

Changements climatiques: les grandes villes du Québec veulent un Pacte vert

La mairesse de Montréal, Valérie Plante
LAURENT CORBEIL/AGENCE QMI

La mairesse de Montréal, Valérie Plante

Réunis à Montréal, les maires des plus grandes villes du Québec demandent au prochain gouvernement de mettre en place un fonds de 2 milliards $ par année pendant cinq ans pour adapter leurs infrastructures aux changements climatiques.

• À lire aussi: Nos politiciens ignorent-ils la crise climatique?

• À lire aussi: Les arguments en faveur du 3e lien tiennent-ils la route?

«On veut répéter l’importance de lutter contre les changements climatiques. La prochaine élection sera cruciale pour l’avenir du Québec», a souligné la mairesse de Montréal, Valérie Plante, qui est également présidente de l’Union des municipalités du Québec (UMQ).

Les Villes demandent la mise en place d’un «Pacte vert», doté d’un fond de 2 milliards $ par année pendant cinq ans, qui permettra aux municipalités d’adapter leurs infrastructures aux changements climatiques.

«C’est crucial comment on va adapter nos territoires et nos équipements. La réalité, c’est que nos infrastructures ne sont pas prêtes pour lutter contre les changements climatiques», a ajouté Mme Plante.

En exemple, les maires du Québec ont expliqué ne pas avoir les moyens financiers pour faire face aux vagues de chaleur, inondations et autres phénomènes liés au climat.

À voir aussi:

s