L’Écosse gèle les loyers et interdit les évictions jusqu’à l’an prochain | 24 heures
/portemonnaie

L’Écosse gèle les loyers et interdit les évictions jusqu’à l’an prochain

Image principale de l'article Coût de la vie: l’Écosse gèle les loyers
AFP

Aux prises avec des hausses de loyer sans précédent, le gouvernement écossais a décidé de geler tous les loyers, en plus d’interdire les évictions de locataires jusqu’au mois de mars 2023, avec possibilité de prolonger la mesure. Voici ce que cela implique.

• À lire aussi: Près de 9000 logements sociaux budgétés n’ont jamais été livrés

Les locataires écossais doivent jongler avec d’importantes hausses de loyer depuis dix ans en plus de devoir composer avec une hausse du coût de la vie liée à l'inflation galopante. Entre 2010 et 2021, le prix d’un logement de grandeur 4 1⁄2 a augmenté de 25% au pays, rapporte le média écossais The Ferret

À Glasgow, métropole d’Écosse, la situation est encore pire: dans certains quartiers, les prix on explosé de 40% pendant la même période. 

Seulement dans la dernière année, le prix du loyer moyen partout en Écosse a bondi de 3,7%, la plus nette augmentation depuis 2012. 

La moitié de son revenu pour se loger

Ces augmentations importantes obligeraient les ménages qui gagnent un salaire moyen à dépenser pas moins de 58% de leur revenu pour se payer un loyer moyen dans la capitale, à Édimbourg. 

Une situation économique précaire et un manque criant de logement seraient notamment responsables de la crise qui sévit en Écosse. 

À l’heure actuelle, il manquerait en effet pas moins de 100 000 logements à travers le pays, estime un rapport d’Homes for Scottland, une association qui s'intéresse aux solutions pour venir à bout de la crise. 

Une mesure qui ne passe pas partout

Le gel des loyers ne fait toutefois pas que des heureux. 

L’Association des propriétaires écossais estime qu’une telle mesure ne ferait qu’«aggraver les difficultés financières» vécues par des propriétaires en période d’inflation et d’instabilité économique. 

L’association des locataires en Écosse, appelée «Tenant Rent», décrit le gel comme une «grande victoire» qui soutiendra les locataires pendant «cette période extrêmement stressante». 

En revanche, l’association a noté que les loyers sont «déjà trop élevés» et que le gel devrait rester en place jusqu'à ce qu’un registre de contrôle des loyers soit introduit pour «faire baisser les loyers».

Sur le même sujet