La CAQ veut créer trois parcs nationaux et en agrandir cinq | 24 heures
/elections

La CAQ veut créer trois parcs nationaux et en agrandir cinq

François Legault au Parc national du Bic, avec les candidates Maïté Blanchette Vézina (Rimouski) et Isabelle Charest (Brome-Missisquoi)
PHOTO GENEVIÈVE LAJOIE / JOURNAL DE QUÉBEC / AGENCE QMI

François Legault au Parc national du Bic, avec les candidates Maïté Blanchette Vézina (Rimouski) et Isabelle Charest (Brome-Missisquoi)

Afin de faciliter l’accès à la nature au Québec, François Legault promet de créer trois nouveaux parcs nationaux et d'en agrandir cinq s'il est réélu.

• À lire aussi: Plateformes électorales: la biodiversité dans l'angle mort des partis

Avec une enveloppe de près de 540 millions $, la CAQ s'engage à: 

  • Créer trois nouveaux parcs 
  • Agrandir les parcs : Mont-Orford, Plaisance, Îles-de-Boucherville, Mont-Saint-Bruno, Bic.

«J’aime le Québec et j’aime notre territoire. Je suis tellement fier de la beauté de nos lacs, de nos forêts et de nos parcs. Ces paysages appartiennent à tous les Québécois. Et on veut que tous les Québécois puissent y avoir accès. On veut protéger la beauté du Québec pour que nos enfants et nos petits-enfants puissent en profiter», a clamé François Legault. 

En point de presse, samedi matin, les candidats de la CAQ dans Orford et Sherbrooke, Gilles Bélanger et Caroline St-Hilaire, se sont dits heureux de cet engagement qui permettra d’agrandir le Parc national du Mont-Orford de 44 kilomètres carrés.

• À lire aussi: Pluie torrentielle et changements climatiques: on fait quoi avec le métro qui se fait inonder?

«Aujourd’hui, on annonce qu’on protégera encore plus notre nature et le magnifique Parc national du Mont-Orford. Ce projet aura des retombées positives sur la santé mentale de la population, sur l’environnement et sur le tourisme dans la région!», a déclaré M. Bélanger.

L’investissement promis par la CAQ permettra également une collaboration avec les municipalités afin de créer davantage d’espaces verts en plus de bonifier le réseau d’aires protéger pour les rendre plus accessibles au public.

«Nous investirons 150 M$ pour appuyer les villes et les municipalités pour la création et la mise en valeur durable d’espaces verts ainsi que pour l’amélioration de l’accès à l’eau», a affirmé Mme St-Hilaire qui estime que cet engagement bénéficiera à toute la région de l’Estrie.

À découvrir - Des citoyens protègent des îles du Saint-Laurent

s