Québec solidaire ferait construire un tramway à Sherbrooke | 24 heures
/elections

Québec solidaire ferait construire un tramway à Sherbrooke

Image principale de l'article QS ferait construire un tramway à Sherbrooke
MARC-ANDRÉ GAGNON / JOURNAL DE QUÉBEC / AGENCE QMI

Québec solidaire a annoncé samedi qu'il ferait installer des lignes de tramway à Sherbrooke ainsi que des bus à haute fréquence s'il était élu.

• À lire aussi: Les 3 problèmes du transport en commun entre les villes au Québec

Le plan de QS pour la région métropolitaine de Sherbrooke serait d'y construire deux lignes de tramway, d'aménager neuf lignes d'autobus à haute fréquente et de connecter ce réseau à celui de transport interurbain de Québec-Rail et Québec-Bus, qu'il mettrait en place. 

Courtoisie QS

• À lire aussi: Voici les promesses des partis pour le transport interurbain au Québec

Cet investissement de 4,3 milliards $ aiderait à lutter contre les changements climatiques, affirme le parti. 

«Ce n’est pas une dépense: c’est un investissement pour lequel nos enfants et nos petits-enfants vont nous remercier. C’est ce qui nous permet de lutter contre les changements climatiques, en améliorant la mobilité dans la grande région de Sherbrooke. Tout ça s’ajoute à la ligne de train entre Sherbrooke et Montréal que j’ai eu le plaisir d’annoncer [vendredi] dans le cadre de la création de Québec-Rail», a déclaré le porte-parole de QS, Gabriel Nadeau-Dubois, qui estime que c’est ce que la population désire.

«À Québec solidaire, on a compris que les citoyens ont besoin qu’on leur fournisse les moyens de changer leurs habitudes de vie», a, pour sa part, indiqué Christine Labrie, candidate de QS dans Sherbrooke qui précise que les gens de son comté souhaitent plus d’options pour effectuer leur déplacement.

Christine Labrie

Photo Simon Clark

Christine Labrie

On entend le même son de cloche chez les candidats de QS dans Saint-François et Richmond, Mélissa Généreux et Philippe Pagé, qui estiment que les gens de l’Estrie prendraient le transport en commun si le service était offert.

«Si le service était là, et qu’il était efficace, les gens le prendraient. Le transport en commun, ça ne devrait pas être juste pour les gens qui vivent dans les centres-villes», a ainsi déclaré M. Pagé.

On l'a testé : Montréal-Baie-Saint-Paul en bus 

s