QS interdirait aux grandes entreprises de l’alimentation de jeter la nourriture comestible invendue | 24 heures
/environment

QS interdirait aux grandes entreprises de l’alimentation de jeter la nourriture comestible invendue

Image principale de l'article QS veut réduire le gaspillage alimentaire
MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Un gouvernement de Québec solidaire adopterait une loi pour interdire aux grandes entreprises du secteur alimentaire de jeter les aliments comestibles qu’elles ne réussissent pas à vendre.

• À lire aussi: Le gaspillage alimentaire responsable chaque année de 4% des émissions de GES au Québec

• À lire aussi: On banalise le gaspillage alimentaire

C’est ce qu’a annoncé lundi matin le porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, de passage au Marché public de Sainte-Foy, à Québec.

Plutôt que de jeter les invendus comestibles, les organisations du domaine alimentaire dont le chiffre d’affaires atteint 100 millions $ devraient signer des ententes pour les redistribuer ou faire en sorte de les revaloriser. Les institutions publiques seraient également visées par cette loi.

• À lire aussi: 4 trucs pour arrêter de jeter sa bouffe par les fenêtres

• À lire aussi: Des guides pour aider à économiser sur votre panier d’épicerie

Un gouvernement solidaire accorderait une enveloppe de 12,5 millions $ chaque année d’un mandat en soutien aux organismes partenaires.

«Nous allons adopter une attitude responsable et pragmatique, a déclaré Gabriel Nadeau-Dubois. On va leur donner deux ans pour se conformer. Je vais être très clair: le petit resto du coin, l’épicerie indépendante ou le casse-croûte du village ne seront pas touchés par notre mesure.»

Cette mesure devrait permettre de réduire le gaspillage alimentaire de 50 % d’ici 2030, a-t-il ajouté.

Québec solidaire avait déposé un projet de loi qui comprenait essentiellement les mêmes mesures en novembre 2020, mais il n’a jamais été appelé à être étudié à l’Assemblée nationale.

Une vidéo qui pourrait vous intéresser: 

s