Inflation: les gens mangent moins pour économiser | 24 heures
/portemonnaie

Inflation: les gens mangent moins pour économiser

Image principale de l'article Les gens mangent moins pour économiser
AFP

Près du quart de la population québécoise et canadienne décide de manger moins pour contrer l’inflation alimentaire. Et certains vont même jusqu’à sauter des repas afin d’économiser quelques dollars.

• À lire aussi: L'inflation ralentit et passe à 7% au Canada

• À lire aussi: Des guides pour aider à économiser sur votre panier d’épicerie

Devant la flambée des prix, trois Canadiens sur quatre ont changé leur façon d’acheter de la nourriture au cours de la dernière année, révèle un sondage du Laboratoire de sciences analytiques en agroalimentaire de l’Université Dalhousie en collaboration avec Caddle. 

Parmi les mesures prises par les consommateurs pour économiser, près de 24% des Canadiens réduisent désormais la quantité d'aliments qu'ils achètent. 

Beaucoup de personnes décident donc de manger moins pour maintenir leur budget, au moment où le taux d'inflation des aliments au Canada se maintient à environ 10 % depuis mai dernier. 

Et les consommatrices qui choisissent de réduire la quantité de nourriture achetée sont plus nombreuses que les hommes: 30% contre 18%. 

• À lire aussi: Aux États-Unis, une mère gagne en moyenne 17 000$ de moins qu'un père de famille

Sauter des repas pour épargner

Ce nouveau sondage révèle un autre «sombre» compromis fait par les consommateurs ces jours-ci, selon le directeur du Laboratoire, Sylvain Charlebois: 7,1% des répondants vont même jusqu’à sauter des repas pour épargner. 

La nourriture – contrairement aux dépenses fixes comme le loyer ou la facture d’électricité – est un poste budgétaire «où les gens ont tendance à couper en premier», selon la conseillère budgétaire à l’Association coopérative d’économie familiale de l’Est de Montréal, Catherine L’Heureux Savoie. 

S’ils se rabattent généralement sur des aliments de moins bonne qualité, l’étude démontre cette fois qu’ils sont prêts à avoir faim pour faire face à l’inflation. 

Les commerçants constatent par ailleurs plus de vols à l’étalage dans les épiceries du Québec, selon le dernier Rapport sur les prix alimentaires canadiens publié en décembre dernier. 

• À lire aussi: Votre épicerie vous coûtera 966$ de plus en 2022

Le sondage apprend également que 6,6% des Canadiens paient leurs courses avec une carte de crédit sans savoir quand ils pourront les rembourser. 

Déjà en 2021, l’aide alimentaire avait explosé au Québec, avec 610 000 bénéficiaires chaque mois. Il s’agit d’un bond de 22%, selon Les Banques alimentaires du Québec. 

Autres habitudes qui ont changé dans la dernière année

  • Les Canadiens sont plus nombreux à faire pousser leur nourriture. Au Québec, 13,7% ont commencé à le faire.  
  • 28,9% ont utilisé plus de points du programme de fidélité pour payer l’épicerie. 
  • 32,1% des répondants au sondage affirment consulter les circulaires pour cibler les rabais. 
  • 20,6% utilisent plus de coupons à l’épicerie. 
  • 11,9% visitent plus souvent les magasins à un dollar pour acheter de la nourriture.