L'inflation ralentit et passe à 7% au Canada | 24 heures
/portemonnaie

L'inflation ralentit et passe à 7% au Canada

Image principale de l'article L'inflation ralentit et passe à 7% au Canada
Agence QMI

Le taux d’inflation s’est établi à 7 % d'une année à l'autre en août, en baisse par rapport à la hausse de 7,6 % enregistrée en juillet. Il s'agit du deuxième ralentissement consécutif de la croissance des prix d'une année à l'autre, selon les dernières données de Statistique Canada publiées mardi. 

• À lire aussi: Hausse des valeurs foncières: qu'est-ce que ça change dans votre portefeuille?

Selon Statistique Canada, ce ralentissement est principalement attribuable à la baisse des prix de l'essence en août comparativement à juillet.

Sans l'essence, l'Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 6,3 % d'une année à l'autre en août, après avoir affiché une augmentation de 6,6 % en juillet. «Il s'agit du premier mois où l'IPC sans l'essence affiche un ralentissement d'une année à l'autre depuis juin 2021», a noté l’agence fédérale.

Le prix de l’essence recule

D'une année à l'autre, les Canadiens ont payé 22,1 % de plus pour de l’essence en août, après avoir déboursé 35,6 % de plus en juillet. Les consommateurs ont ainsi déboursé 9,6 % de moins pour l’essence en août comparativement au mois précédent. Selon Statistique Canada, il s'agit de la plus forte baisse mensuelle observée depuis avril 2020.

«Le recul mensuel des prix de l'essence enregistré en août par rapport à juillet est principalement attribuable à la production mondiale accrue (en anglais seulement) des pays producteurs de pétrole. Selon les données de Ressources naturelles Canada, les marges de raffinage ont aussi diminué comparativement aux niveaux élevés observés en juillet», a-t-on précisé.

Au Québec, l’IPC s’est accru de 7,1 % d’une année à l’autre en août. Sur une base mensuelle, il est resté inchangé entre juillet et août.

Ce sont les habitants de l’Île-du-Prince-Édouard qui doivent composer avec le pire taux d’inflation au pays, qui a atteint 8,3 % sur un an, suivi du Manitoba (8 %) et de la Nouvelle-Écosse (7,8 %).

Sur le même sujet