Une professeure transgenre de l'Ontario fait réagir à cause de ses faux seins gigantesques | 24 heures
/sdc

Une professeure transgenre de l'Ontario fait réagir à cause de ses faux seins gigantesques

Image principale de l'article Une enseignante transgenre ontarienne fait réagir
Réseaux sociaux

Une professeure transgenre de l’Ontario fait énormément réagir en raison de son apparence, que certains jugent «déplacée» dans un contexte scolaire.

• À lire aussi: Accusée de transphobie, Bette Midler réagit

• À lire aussi: Une élue croit que les personnes trans sont responsables de la pénurie de tampons

Des photos et des vidéos de cette enseignante ont fait le tour du web en provoquant beaucoup de réactions. 

Faux seins gigantesques, perruque blonde et jupe sexy déconcertent. Toutefois, les autorités scolaires d’Oakville soutiennent la professeure de menuiserie dont les enseignements sont irréprochables. 

Le conseil scolaire a refusé d’identifier l’enseignante transgenre. 

La première vidéo devenue virale montre l’enseignante en train d’utiliser une scie en classe.

D’autres images la montrent avec diverses tenues, ainsi que ses mamelons proéminents faciles à discerner à travers les vêtements. 

Selon le Toronto Sun, certains élèves perturbés ne se sont pas présentés aux cours données par cette personne. L’enseignante a commencé à s'identifier comme une femme l'année dernière.

«Les jeunes ici ne pensent certainement pas que c’est normal... mais dans les faits, nous ne pouvons rien dire», a tweeté un élève.

La présidente du conseil scolaire du district de Halton, Margo Shuttleworth, a également confirmé qu'il y a eu des plaintes à l’égard de l’enseignante. 

Le conseil scolaire est en train de créer un «plan de sécurité» pour qu’elle «soit protégée» et qu’elle peut continuer à donner des cours au milieu des manifestations.

La protection des «droits de genre» est «la position adoptée par la commission scolaire et elle soutient l'enseignant», a fait savoir Margo Shuttleworth.

«Cette enseignante est une enseignante extrêmement efficace», a-t-elle insisté.

Une avocate dénonce

Une avocate en droit du travail interviewée par le Toronto Sun n’est pas en accord avec la position des autorités scolaires. 

«[La tenue] me paraît sexiste, à cause du caractère exagéré de ces seins aux tétons saillants. Je pense que beaucoup de jeunes femmes à l'école ne se sentiraient pas seulement mal à l'aise, elles se sentiraient moquées», a déclaré l’avocate Sunira Chaudhry.

Elle a insisté sur le fait qu'une école devrait également intervenir «si un enseignant arrivait avec des seins naturels, des mamelons saillants, un haut décolleté et sans soutien-gorge».

On s'attend à ce que les écoles interviennent et disent: «en tant qu'enseignant vous devez vous habiller de manière professionnelle», a-t-elle souligné.

Plusieurs commentateurs jugent que l’enjeu n’est pas que l’enseignante est transgenre, mais plutôt que son accoutrement n’est pas approprié. 

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s