YouTube va monétiser les vidéos «Shorts» | 24 heures
/pss

YouTube va monétiser les vidéos «Shorts»

Image principale de l'article YouTube va monétiser les vidéos «Shorts»
Courtoisie YouTube

YouTube annonce de nouveaux moyens de monétisation pour les créateurs de contenu, dont le partage des revenus sur les vidéos Shorts et un nouveau programme musical.

Les vidéos Shorts sont arrivées en 2020, proposant aux créateurs de partager des clips de moins de 60 secondes dans des formats rappelant le grand rival de YouTube, TikTok. Il sera maintenant possible de faire de l’argent avec les YouTube Shorts, a-t-on appris mardi.

Plus de créateurs rémunérés

Le partage des revenus Shorts commencera début 2023 pour les créateurs qui font partie du programme YouTube Partner. Le programme de partenariat comprendra un nouveau niveau, avec des exigences moins élevées, afin que davantage de créateurs puissent y adhérer.

«À partir du début de l'année 2023, les créateurs axés sur les Shorts pourront se porter candidats à YouTube Partner Program (YPP) en atteignant un seuil de 1 000 abonnés et 10 millions de vues de Shorts sur 90 jours. Ces nouveaux partenaires bénéficieront de tous les avantages offerts par YPP, notamment la monétisation des publicités sur les courts métrages et les vidéos YouTube de longue durée», peut-on lire dans le communiqué envoyé par YouTube. 

Les publicités pour les Shorts ne seront pas diffusées durant la vidéo, toutefois. Celles-ci seront diffusées entre les vidéos dans le fil Shorts et chaque mois, les revenus de ces publicités seront additionnés et utilisés pour récompenser les créateurs de Shorts et aider à couvrir les coûts des licences musicales. 

Sur le montant global alloué aux créateurs, ceux-ci vont conserver 45% des revenus, répartis en fonction de leur part du nombre total de vues de Shorts. Le partage des revenus reste le même, qu’ils utilisent de la musique ou non.

Susan Wojcicki, PDG de YouTube, a déclaré : «Le programme de partenariat YouTube était révolutionnaire lorsque nous l'avons lancé en 2007, et il l'est toujours aujourd'hui. Au cours des trois dernières années, YouTube a versé plus de 50 milliards de dollars à des créateurs, des artistes et des sociétés de médias. Ces 50 milliards de dollars ont changé la vie de créateurs du monde entier et ont permis à de nouvelles voix et histoires d'être racontées. Mais nous ne sommes pas encore au bout de nos peines. Lorsque nous avons lancé le programme de partenariat YouTube, nous avons fait un grand pari : nous ne réussirons que si nos créateurs réussissent. Et aujourd'hui, nous doublons la mise. Nous ouvrons le prochain chapitre de la manière dont nous récompensons la créativité sur notre plateforme en élargissant l'accès à notre programme YouTube Partner.»

Creator Music

Courtoisie YouTube

Quand un youtubeur utilise de la musique populaire dans une vidéo, il ne fait pas de revenus sur celle-ci en raison de la complexité des licences musicales. 

Pour régler une partie de cet enjeu, YouTube a annoncé Creator Music, une nouvelle destination qui permet aux créateurs d’accéder à un catalogue de musique populaire pour l’utiliser dans leurs vidéos. Les youtubeurs pourront acheter des licences musicales que YouTube décrit comme abordables, tout en gardant le potentiel de monétisation d’une vidéo. De quoi ce catalogue aura l’air côté choix de musique, on verra bien. 

Ceux qui préfèrent ne pas acheter de licences à l’avance pourront utiliser des chansons et partager les revenus avec l’artiste (et les détenteurs des droits). Creator Music est en bêta aux États-Unis et sera étendu à d’autres pays en 2023.

Lyor Cohen, responsable mondial de la musique chez YouTube, a déclaré : «Creator Music est l'avenir. Nous jetons un pont entre les artistes et les créateurs sur YouTube afin d'élever le niveau de l'économie des créateurs ; c'est un système gagnant-gagnant pour les artistes, les auteurs-compositeurs, les créateurs et les fans. Avec Creator Music, les artistes disposent d'un nouveau moyen de diffuser leur musique dans le monde ; les fans peuvent désormais découvrir la musique qu'ils aiment sur les chaînes de leurs créateurs préférés, et les créateurs et les artistes auront de nouvelles opportunités de revenus.»

Est-ce suffisant pour rivaliser avec TikTok, qui a été téléchargé plus de 100 millions de fois aux États-Unis cette année? À suivre!


À VOIR AUSSI

s