275 tracts de la CAQ volés: le PQ visé par une plainte, un bénévole admet son geste | 24 heures
/elections

275 tracts de la CAQ volés: le PQ visé par une plainte, un bénévole admet son geste

s

Le député sortant de la CAQ dans Masson Mathieu Lemay a porté plainte après s’être fait voler 275 tracts dans des boîtes aux lettres. Un membre de l’équipe du Parti Québécois est visé dans ce dossier et a admis avoir commis le geste. 

• À lire aussi: Qu'arrivera-t-il aux votes par anticipation pour QS après le etrait Marie-Eve Rancourt?

«On confirme que monsieur Lemay a porté plainte à la police de Mascouche. Nous considérons que c’est du vandalisme et qu’il s’agit d’une manœuvre tout à fait déplorable et antidémocratique», a affirmé la porte-parole de la CAQ, Rosalie Tremblay-Cloutier.  

Dans une vidéo dévoilée par le quotidien La Presse ce matin, on peut observer un bénévole de l’équipe du péquiste Stéphane Handfield dans le secteur de Mascouche. Le Journal a également obtenu les images.

s

Le bénévole aurait admis son geste. 

Lundi, le chef a affirmé, qu’à sa connaissance, aucune personne au Parti Québécois n’avait utilisé cette tactique et volé des dépliants des autres formations.  

Le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, en compagnie de son candidat Stéphane Handfield.

Photo Annabelle Blais

Le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, en compagnie de son candidat Stéphane Handfield.

Le chef du Parti Québécois, Paul St-Pierre Plamondon, avait déclaré que voler des dépliants était un geste «anti-démocratique» et «immoral». 

Son adversaire solidaire dans Camille-Laurin, Marie-Ève Rancourt, venait d’admettre avoir retiré des tracts du PQ, après qu’une vidéo exposant son geste est apparue sur les réseaux sociaux. 

Mme Rancourt a finalement retiré sa candidature après une discussion avec les co-porte-parole de QS Gabriel Nadeau-Dubois et Manon Massé.  

«C’est le signal qu’on peut tricher et empêcher chaque parti de s’adresser aux citoyens (...) C’est le genre de politique tactique qui décourage tout le monde de la politique», avait déclaré le chef du PQ, Paul St-Pierre-Plamondon.