Quels sont les symptômes de la maladie de Lyme et pourquoi est-elle si difficile à diagnostiquer? | 24 heures
/bref

Quels sont les symptômes de la maladie de Lyme et pourquoi est-elle si difficile à diagnostiquer?

Image principale de l'article Quels sont les symptômes de la maladie de Lyme?
Photo Agence QMI

On apprenait récemment le suicide de la fille du président du Groupe Jean Coutu, Amélie Champagne, qui souffrait de symptômes persistants de la maladie de Lyme. Quels sont les symptômes associés à cette maladie et pourquoi est-il si difficile de la diagnostiquer? On répond à vos questions.

• À lire aussi: Vous avez été piqué par une tique? Voici tout ce qu'il faut faire pour éviter la maladie de Lyme

• À lire aussi: 5 choses à savoir sur les tiques et la maladie de Lyme

Les symptômes

Les symptômes varient en fonction des trois stades de la maladie

1 - Stade localisé ou stade précoce

C’est le premier stade, qui survient généralement quelques jours après avoir été piqué par la tique. C’est à ce moment qu’apparaît l’érythème migrant, une rougeur autour de la morsure. Cette rougeur est généralement un bon indicateur que la personne a été infectée par la bactérie Borrelia burgdorferi, qui cause la maladie de Lyme. 

«On parle souvent de sa forme qui est en cible à l’endroit exact de la morsure, mais c’est une minorité des cas. On verra plutôt une plaque ovalaire rougeâtre et uniforme», explique le microbiologiste infectiologue à la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l'Université de Sherbrooke, le Dr Alex Carignan.

Un érythème migrant à la suite d'une piqure d'une tique infectée, ici sous la forme d'une «cible».

Courtoisie

Un érythème migrant à la suite d'une piqure d'une tique infectée, ici sous la forme d'une «cible».

Cette rougeur peut toutefois passer inaperçue: la tique ne pique pas toujours à un endroit visible. 

D’autres symptômes peuvent se manifester: fièvre, fatigue, maux de tête et douleurs musculaires et articulaires. 

2 - Stade disséminé précoce

Lorsqu’une piqûre de tique infectée n’est pas détectée et traitée, la bactérie poursuit sa progression dans le corps. Dans les six mois suivant la morsure, la maladie passe à un deuxième stade, lors duquel peuvent survenir des complications plus sérieuses. 

La maladie peut à ce moment provoquer des troubles neurologiques et cardiaques, une paralysie faciale partielle ou complète, des étourdissements, de la surdité, des palpitations, des méningites et des arythmies. 

3 - Stade disséminé tardif

À ce stade le plus avancé de la maladie, qui peut survenir jusqu’à un an après les premiers symptômes, la personne infectée peut développer de l’arthrite de Lyme, c’est-à-dire une inflammation d’une ou plusieurs articulations. L’arthrite de Lyme peut durer plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Comment détecte-t-on la maladie?

Un test sérologique pourra permettre de déterminer si une personne est atteinte ou non de la maladie de Lyme. Ce test permet de détecter les anticorps qui auraient été développés par le système immunitaire après une infection à la bactérie Borrelia burgdorferi. 

Pourquoi c'est difficile de diagnostiquer la maladie de Lyme?

D’abord, lors du tout premier stade de la maladie de Lyme, les tests sérologiques sont peu efficaces, puisque le corps n’a pas encore produit suffisamment d’anticorps, explique le Dr Carignan. 

«Il n’est donc pas recommandé de faire des tests lors de la phase primaire, car on pourrait avoir des faux négatifs», explique le microbiologiste infectiologue.

AFP

Karine Thivierge, spécialiste clinique en biologie médicale et responsable de la parasitologie et des maladies transmises par les tiques au Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ), se fait néanmoins rassurante quant à l’efficacité globale de ces tests. 

Les nombreux symptômes associés à la maladie de Lyme peuvent également compliquer le diagnostic. À cet effet, le Dr Carignan reconnaît que certains médecins au Québec ont une méconnaissance de la maladie et que le système de santé québécois pourrait faire mieux. 

Quels sont les traitements possibles?

Piquée, mais sans symptôme

Une personne qui se fait piquer par une tique dans une région à risque comme l’Estrie ou la Montérégie et qui ne présente aucun symptôme (même si l’insecte est resté sur elle plus de 24 heures) doit se présenter en pharmacie. On lui prescrira alors la prophylaxie post-exposition (PPE), un traitement préventif d’un seul comprimé.

Carte de risque d'acquisition de la maladie de Lyme selon les municipalités du Québec, en 2022

Institut de santé publique du Québec (INSPQ)

Carte de risque d'acquisition de la maladie de Lyme selon les municipalités du Québec, en 2022

La Dre Karine Thivierge du LSPQ mentionne toutefois que la PPE n’est pas sûre à 100% et que des symptômes peuvent se développer malgré le traitement. Il faut donc demeurer vigilant. 

Piquée, avec des symptômes

Une personne infectée qui a des symptômes se verra prescrire un traitement d’antibiotiques, d'une durée de dix à 28 jours, selon le stade de la maladie. 

«Les traitements sont très bons pour nous débarrasser de la maladie et les atteintes graves, explique le Dr Carignan. Par exemple, si vous avez une paralysie faciale, après les traitements, il n’y en aura plus, ce qui est une très bonne nouvelle.»

10% des personnes atteintes de la maladie de Lyme peuvent toutefois développer des symptômes prolongés, même après les traitements. Ces symptômes, qui peuvent être invalidants, comprennent notamment la fatigue, des douleurs musculaires, des difficultés de concentration et de l’arthrite.

− Avec les informations de l'INESSS


Si vous avez besoin d’aide

LIGNE QUÉBÉCOISE DE PRÉVENTION DU SUICIDE

www.aqps.info

1-866-APPELLE (277-3553) 

JEUNESSE, J’ÉCOUTE

www.jeunessejecoute.ca

1-800-668-6868

TEL-JEUNES

www.teljeunes.com

1-800-263-2266

À VOIR AUSSI

s