Plus de 1700 militants écologistes ont été assassinés dans le monde depuis 2012 | 24 heures
/environment

Plus de 1700 militants écologistes ont été assassinés dans le monde depuis 2012

Image principale de l'article 1700 militants écologistes assassinés depuis 2012
AFP

Plus de 1700 militants écologistes ont été assassinés au cours de la dernière décennie, selon un récent rapport de l’organisme non gouvernemental Global Witness. C’est l’équivalent d’un meurtre tous les deux jours.  

• À lire aussi: Voici pourquoi c’est important de mettre les bonnes matières dans son bac de récup

• À lire aussi: Climat: voici à quoi servent réellement toutes les conférences, sommets et rencontres internationales

• À lire aussi: Un militant pour l’environnement meurt après s’être immolé par le feu

Entre 2012 et 2021, ce sont très exactement 1733 écologistes qui ont été tuées par des tueurs à gages, des groupes criminels ou par des gouvernements, d’après les données recueillies par l’ONG. 

L’année dernière seulement, 200 militants ont été assassinés à travers le monde, ce qui est un peu moins que les 227 assassinats en 2020, qui a été une année record. 

Plus des trois quarts de ces meurtres se sont produits en Amérique latine, précise Global Witness. 

Un Mexique meurtrier

Le Mexique est le pays plus meurtrier, avec un total de 53 assassinats de militants écologiques en 2021, ce qui est 30 de plus qu’en 2020.

D’ailleurs, «plus de 40% des personnes assassinées étaient des autochtones et sur le total des cas, plus d’un tiers correspondait à des disparitions forcées y compris au moins huit membres de la communauté Yaqui», établie dans le nord du pays, selon le rapport.

Les personnes autochtones ne représentent pourtant que 5% de la population mondiale. 

AFP

Suivent ensuite la Colombie (33 meurtres), le Brésil (26), les Philippines (19), le Nicaragua (15) et l’Inde, avec respectivement 33, 26, 19, 15 et 14 meurtres en 2021.

Sur la décennie analysée, 154 assassinats ont été documentés au Mexique, dont la majorité de ces assassinats, soit 131, s’est produite dans les cinq dernières années. Toutefois, c’est le Brésil qui trône au sommet du palmarès, avec 342 assassinats entre 2012 et 2021.

AFP

Pour la troisième année consécutive, Global Witness a enregistré en 2021 une hausse des agressions mortelles au Mexique, dont les deux tiers liés aux conflits à propos des terres et de l’exploitation minière.

Dans ses recommandations, Global Witness exhorte les gouvernements à créer un espace civil sûr pour les défenseurs écologistes et à promouvoir la responsabilité juridique des entreprises, afin de garantir une tolérance zéro pour la violence contre les militants.

Avec les informations de l’AFP et The Guardian

À VOIR AUSSI

s