4 choses à savoir sur Kateri Champagne Jourdain, première élue autochtone à l’Assemblée nationale | 24 heures
/elections

4 choses à savoir sur Kateri Champagne Jourdain, première élue autochtone à l’Assemblée nationale

Image principale de l'article 4 choses à savoir sur Kateri Champagne Jourdain
Diane Tremblay / Le Journal de Quebec

Un plafond de verre a été fracassé ce soir, alors que Kateri Champagne Jourdain est devenue la toute première élue autochtone à siéger à l’Assemblée nationale. Voici quatre choses à savoir sur celle qui représentera la circonscription de Duplessis, sur la Côte-Nord.

• À lire aussi: L’Assemblée nationale est-elle trop blanche? Réflexions de cinq candidats

• À lire aussi: La CAQ formera un gouvernement majoritaire: ce que vous devez savoir des résultats

Elle est Innue

Kateri Champagne Jourdain appartient à la communauté innue de Uashat Mak Mani-utenam à Sept-Îles, sur la Côte-Nord. Son père est innu et sa mère est originaire de Trois-Rivières. 

Elle met fin à un règne péquiste

La caquiste a délogé le Parti Québécois, qui a représenté la circonscription pendant quatre décennies, soit depuis le premier gouvernement de René Lévesque. 

Première autochtone au C.A. de Desjardins

Avant de devenir la première femme autochtone élue au Salon bleu, la femme d’affaires de 41 ans est devenue en 2019 la première autochtone à siéger au conseil d’administration du Mouvement Desjardins

Une femme engagée

Après s’être établie à l’extérieur de la réserve de Uashat Mak Mani-Utenam pour mener des études universitaires, Kateri Champagne Jourdain y est revenue pour travailler au sein du conseil de bande.

La nouvelle députée a par la suite été directrice générale du premier centre d’achats au Canada développé et géré par une communauté autochtone, Les Galeries Montagnaises. 

À VOIR AUSSI

s