Coca-Cola, le plus gros pollueur plastique au monde, devient partenaire de la COP27 | 24 heures
/environment

Coca-Cola, le plus gros pollueur plastique au monde, devient partenaire de la COP27

Coca-Cola produit 120 milliards de bouteilles en plastique jetables par an.
Photo: Fully Syafi, Greenpeace

Coca-Cola produit 120 milliards de bouteilles en plastique jetables par an.

Les défenseurs du climat dénoncent que Coca-Cola, décrite comme étant l’un des pires pollueurs plastiques au monde, parraine la prochaine conférence des Nations Unies sur le climat (COP27), qui se tiendra du 6 au 18 novembre en Égypte.

• À lire aussi: Un encadrement du «greenwashing» climatique réclamé

• À lire aussi: Voici à quoi servent réellement toutes les conférences, sommets et rencontres internationales

«Coca-Cola qui commandite la COP27, c’est du pur greenwashing», affirme Emma Priestland, coordonnatrice de l’association internationale contre la pollution plastique Break Free From Plastic, en entrevue au Guardian.

«En quatre ans, nous avons constaté, lors de nos audits annuels de marques, que Cola-Cola était le premier pollueur de plastique au monde, ajoute-t-elle. Il est stupéfiant qu'une entreprise aussi liée à l'industrie des combustibles fossiles soit autorisée à parrainer une réunion sur le climat aussi essentielle.»

La Conférence des Parties (COP) est la principale rencontre internationale où leaders mondiaux, entreprises et organisations environnementales se réunissent afin de s’attaquer à l’urgence climatique. 

Chaque année, de nombreux leaders mondiaux, dont Justin Trudeau, premier ministre du Canada, se réunissent à la Conférence des Parties pour s'attaquer à la crise climatique.

Photo AFP

Chaque année, de nombreux leaders mondiaux, dont Justin Trudeau, premier ministre du Canada, se réunissent à la Conférence des Parties pour s'attaquer à la crise climatique.

Comme la dépendance mondiale aux combustibles fossiles – nécessaires à la fabrication du plastique – est l’un des principaux facteurs contribuant à la crise climatique, les militants jugent ainsi problématiques les liens entre Coca-Cola et la COP27.

«Coca-Cola produit 120 milliards de bouteilles en plastique jetables par an et 99% des plastiques sont fabriqués à partir de combustibles fossiles, ce qui aggrave la crise du plastique et du climat», renchérit John Hocevar, directeur de la campagne Océans de Greenpeace USA.

Coca-Cola dit vouloir éliminer les déchets plastiques

Pour sa part, Coca-Cola a affirmé qu’elle «partage l’objectif d’éliminer les déchets de l’océan et apprécie les efforts de sensibilisation». 

• À lire aussi: Un «désastre environnemental» sévit dans le golfe du Saint-Laurent

L’entreprise insiste que son soutien à la COP27 «est conforme à [son] objectif scientifique de réduire de 25% les émissions absolues de carbone d’ici 2030 et à [son] ambition de zéro émission nette de carbone d’ici 2050».

«Ils n'ont même pas encore reconnu qu'il s'agissait d'un problème ou expliqué comment ils allaient atteindre leurs objectifs climatiques sans mettre fin à leur dépendance au plastique. Ce partenariat sape l'objectif même de l'événement qu'il cherche à parrainer», fait-il valoir.

Une pétition exigeant le retrait de Coca-Cola comme partenaire de la COP27 a reçu près de 20 000 signatures. 

— Avec des informations du Guardian et de la BBC

À voir aussi:

s