OD est-il un terreau fertile aux intimidateurs... comme une cour d’école? | 24 heures
/panorama

OD est-il un terreau fertile aux intimidateurs... comme une cour d’école?

Jonathan est parti de lui-même après que son coup de coeur, Clémence, ait été éliminé par les autres gars.
Photomontage Marilyne Houde

Jonathan est parti de lui-même après que son coup de coeur, Clémence, ait été éliminé par les autres gars.

Après s'être fait reprocher d’avoir levé les yeux sur des gestes d’intimidation, la production d'OD Martinique a décidé mercredi le départ de Philippe, d'Isaack et de Félix de l'aventure. Cette controverse, qui dure depuis plusieurs jours, est un triste rappel que les adultes aussi peuvent intimider, déplore Amélie Faubert, intervenante sociale et coanimatrice du balado Les Ficelles.  

• À lire aussi: On fait quoi si la perte de poids d'un proche nous inquiète?

• À lire aussi: Est-ce que Subaru est la marque de voiture préférée des lesbiennes?

Ce qui s’est passé 

À l'origine de la controverse: le départ de Clémence, qui a été éliminée par les autres candidats, le 9 octobre dernier, avec comme objectif d’inciter Jonathan à quitter l’aventure et d’ainsi rétablir la «vibe» dans la maison des gars.  

La stratégie – qui a porté ses fruits – n’est pas passée inaperçue auprès des fidèles de l’émission. Ces derniers reprochent aux candidats de la maison des gars d’avoir intimidé Jonathan, qui semblait avoir été mis à l’écart par les autres, et à la production de n'avoir rien fait.  

Dans les derniers jours, des fans de la téléréalité ont également dénoncé le traitement qu'ont réservé certains gars à un autre candidat, Tommy. 

Est-ce que l’auditoire a raison de crier à l’intimidation? 

Jonathan a bel et bien été victime d’intimidation, affirme Amélie Faubert. 

«Comme on a vu dans OD, l’intimidation à l’âge adulte, ça prend beaucoup la forme d’exclusion sociale», regrette celle qui s’amuse à commenter chaque semaine dans son balado les derniers développements de la téléréalité.  

Selon elle, Jonathan a notamment été victime de gaslighting, une forme d’abus mental visant à déformer la réalité et à la présenter sous un autre jour.  

Un exemple de gaslighting: lorsque Jonathan a été éliminé, les autres candidats sont venus lui dire que ce n’était rien contre lui, alors qu’ils parlaient contre lui quelques instants auparavant, mentionne Amélie Faubert.  

Ce genre de comportement n’est pas sans conséquences, poursuit-elle. «Jouer des games comme ça, au lieu d’être honnête et d’expliquer leurs conflits comme des adultes, ça peut laisser des traces.» 

À sa sortie de l’aventure, Jonathan a publié une vidéo sur les réseaux sociaux assurant qu’il allait bien. 

Pourquoi l’intimidation se poursuit-elle à l’âge adulte?  

Normalement, à l’âge adulte, «on a le choix de prendre les bonnes décisions, de régler ça et d’adresser les conflits, ou de parler dans le dos, d’exclure, d’ostraciser», souligne Amélie Faubert. 

Les candidats d’OD ont de toute évidence choisi la deuxième option. «Les candidats à OD cette année ont choisi de continuer avec des stratégies de cour d’école», lance-t-elle.  

Elle ajoute que nos comportements à l’âge adulte sont souvent le reflet des dynamiques de groupe que l’on a instaurées dans notre enfance.  

Occupation Double, un milieu propice à l’intimidation? 

Ce n’est pas la première fois qu’OD est critiqué pour des questions d’intimidation.  

Amélie Faubert se souvient notamment d’un épisode d’OD Afrique Sud lors duquel Mathieu, Karl et Kiari s’en étaient pris à un autre candidat, Kevin. Ils affirmaient vouloir «sortir les vidanges» de la maison, en référence à Kevin, tout en en donnant des coups de pied sur des sacs à ordures. 

«C’est étonnant qu’à chaque année, les mêmes dynamiques apparaissent de nouveau, quand on sait que ce n’est pas payant aux yeux du public et que c’est lui [le public] qui choisit les gagnants d’Occupation Double», constate-t-elle. 

Selon son analyse, l’intimidation orchestrée à l’époque par Mathieu lui a coûté la victoire, alors qu’il formait un couple avec Claudie, avec qui il est aujourd’hui fiancé.  

L’épisode des Ficelles de cette semaine fait d’ailleurs un survol des moments d’intimidation marquants dans OD.  

La production pointée du doigt 

Mardi, la production d’OD s’est défendue sur les réseaux sociaux après avoir été pointée du doigt par les fidèles de l’émission.  

«Nous sommes conscient.e.s que les évènements des derniers jours ont soulevé des discussions en raison de la stratégie mise de l’avant par certain.e.s participant.e.s», peut-on lire. 

«Occupation Double est un jeu de séduction où les candidat.e.s doivent user de stratégies pour déterminer entre eux la façon de s’éliminer lors des délibérations», poursuit-on.  

La production rappelle que c’est au public que reviendra la responsabilité de déterminer le couple gagnant de l’aventure à la fin de la saison, tout en espérant que «l’amour triomphera».