Scandale d’intimidation: «Occupation double» est-il un concept passé date? | 24 heures
/bref

Scandale d’intimidation: «Occupation double» est-il un concept passé date?

Isaack, Philippe et Félix ont été expulsés d'«Occupation double Martinique» par la production après avoir été associés à des gestes d'intimidation.
Captures d'écran Instagram

Isaack, Philippe et Félix ont été expulsés d'«Occupation double Martinique» par la production après avoir été associés à des gestes d'intimidation.

Une émission comme Occupation double (OD) a-t-elle encore sa place en 2022? Alors que la téléréalité de Noovo est sous le feu des critiques pour des histoires d’intimidation dans la maison des gars, deux fidèles téléspectatrices croient qu’il est grand temps de remodeler le format du jeu. 

• À lire aussi: OD est-il un terreau fertile aux intimidateurs... comme une cour d’école?

Mercredi, la production d’Occupation double Martinique a annoncé le départ de l’aventure des «candidats directement associés à l’intimidation», c’est-à-dire Philippe, Isaack et Félix, après le retrait de certains commanditaires importants.  

«C’est une bonne décision qui est arrivée trop tard», croit Amélie Faubert, coanimatrice du balado sur OD Les Ficelles. Selon elle, la production de l’émission aurait dû intervenir bien avant, soit dès que l'intimidation a commencé.  

«Ça donne l’impression qu’on ne prend pas ça au sérieux, d’attendre aussi longtemps, alors que c’est un enjeu très important», soutient pour sa part Laurence Gadbois, une fidèle de l’émission qui a lancé le groupe Facebook OD Martinique, qui réunit plus de 18 000 membres. 

Mercredi soir, à son émission La semaine des 4 Julie, Julie Snyder, qui détient Productions J, la boîte derrière Occupation double, a assuré que les candidats avaient été avertis de changer leur comportement bien avant d’être exclus. Elle a néanmoins reconnu qu’elle et son équipe auraient pu en faire plus – et plus vite – pour mettre fin à la situation. 

«C’est beaucoup de chances pour des adultes qui devraient savoir qu’il ne faut pas intimider», déplore Laurence Gadbois.  

Ne pas intimider en retour 

Pour Amélie Faubert, il n’y a aucun doute: la réaction des fans d’Occupation double est amplement justifiée. Selon elle, les gestes de Philippe, d’Isaack et de Félix à l’endroit de Jonathan, puis de Tommy, ont dépassé les bornes... et le simple jeu de stratégie.  

Jonathan a quitté l’aventure lorsque Clémence, son coup de coeur, a été éliminée par les autres gars.

Photomontage Marilyne Houde

Jonathan a quitté l’aventure lorsque Clémence, son coup de coeur, a été éliminée par les autres gars.

Celle qui est intervenante psychosociale s’inquiète toutefois pour la suite des choses. Aussi répréhensibles soient-ils, les gestes qu'ont posés les candidats dans la maison des gars ne donnent pas le droit au Québec de les intimider en retour. «Œil pour œil, dent pour dent, ça ne s’applique pas à l’intimidation», insiste-t-elle. 

«Il ne faut pas oublier que ce qu’ils ont fait, c’est très répréhensible. Ce n’est pas correct ce qui s’est passé, mais on ne veut pas nécessairement qu’ils soient punis ou qu’ils reçoivent des menaces de mort.» 

Du changement réclamé  

Bien que l’intimidation ait toujours fait partie d’Occupation double, jamais elle n’a pris autant de place que cette année, soutient Amélie Faubert. 

«Je pense que les gens étaient moins conscientisés par le passé de ces comportements-là, ou peut-être que le public regardait OD avec moins d’esprit critique», ajoute-t-elle. 

Pour Amélie Faubert, il est donc grand temps de faire évoluer l’émission et de la faire passer en 2022. Si OD revient après la présente saison, elle suggère, par exemple, de revoir le processus de sélection des candidats.  

Et pourquoi ne pas proposer une édition queer de la téléréalité? «Le public est prêt», croit Amélie Faubert. Selon elle, en montrant plus de diversité à l’écran, l’émission s’offrirait un vent de fraîcheur qui est plus que nécessaire.  

Laurence Gadbois, qui fait elle-même partie de la communauté LGBTQ+, est du même avis. Elle voit d’ailleurs de nombreux commentaires de fans qui rêvent d’un OD queer circuler dans son groupe Facebook.