12 citations de Julie Snyder sur le scandale d’OD | 24 heures
/sdc

12 citations de Julie Snyder sur le scandale d’OD

Image principale de l'article 12 citations de Julie Snyder sur le scandale d’OD
Capture d'écran Tout le monde en parle

La productrice Julie Snyder était sur le plateau de Tout le monde en parle, dimanche soir, pour revenir sur le scandale de l’heure en télé québécoise, alors que trois candidats ont été évincés d’OD Martinique pour cause d’intimidation et que plus de 10 commanditaires se sont retirés. 

• À lire aussi: L’attitude de Bernard Drainville à «Tout le monde en parle» dérange et fait réagir

• À lire aussi: Intimidation à Occupation Double: 5 choses qu’on a apprises dans l’épisode de dimanche soir

La femme d’affaires a affirmé «prendre une grande partie du blâme», sans toutefois répondre à la grande question que tout le monde lui posait: «Pourquoi avoir diffusé les scènes d’intimidation?»

Voici 12 citations à retenir de Mme Snyder à TLMEP

1. «Avant que ça devienne problématique à la télé, il y a eu plusieurs étapes, comme on a pu voir dans l'émission de ce soir. On est intervenus auprès des candidats. On leur a parlé de masculinité toxique et de respect, mais on n’avait pas dit le mot intimidation, parce que la ligne est mince. C’est pas manichéen l’intimidation, c’est pas noir et blanc, c’est une ligne fine. C’est pour ça que ce soir, on avait un expert.»

2. «Est-ce que c’était de l’intimidation? Chaque candidat a son bagage personnel, il faut faire attention, on peut intimider volontairement ou involontairement (selon notre expert).»

Photo Tout le monde en parle

3. «Ce soir, quand on va parler d’intimidation, j’aimerais qu’on ait une discussion en dehors de ces trois personnes-là, qui sont revenues aujourd’hui. La sainte santé mentale, c’est aussi de permettre aux gens de faire des erreurs. Je pense que ces trois candidats-là méritent qu’on ne les intimide pas sur les réseaux sociaux.»

4. Après avoir précisé que les candidats recevaient des formations sur le racisme et le consentement, la productrice a admis un manque d’outils face à l’intimidation: «Je comprends l’indignation publique et je comprends notre erreur. Il y a eu des erreurs de la part de la production. J’assume et je m'excuse.» 

5. «Si on avait été mieux outillés [sur l’intimidation], on aurait pu agir auprès du candidat qui se sentait comme ça, mais aussi auprès des candidats qui involontairement ou pas pouvaient faire vivre cela à d’autres.»

6. «Je prends acte de ça. Je m’excuse auprès des candidats inclus et exclus, qu’on n’a pas agi, mais on n’a pas fait cette erreur-là de mauvaise foi et il y a déjà 10 jours qu’on a trouvé un expert.»

• À lire aussi: 12 scandales de télé-réalités qui ont marqué le Québec

7. «Pour l’instant, l’annulation de la saison n’est pas prévue. Je préfère penser aux partenaires qui sont restés avec nous et qui se sont intégrés à la discussion et qui ont voulu être vecteurs de changement. Il y aura un prix pour les gagnants, ça sera un condo.» 

8. Concernant la perte des commanditaires de OD: «Je ne te dis pas que ce n’est pas énorme. Mais on n'est pas dans le financier en ce moment. Ce n’est pas ce qui me préoccupe, c’est les candidats qui ont été exclus. J’appelle à la bienveillance.»

9. «Si vous voulez attaquer quelqu’un, attaquez-moi sur les réseaux sociaux. Moi je suis habituée.»

Capture d'écran Tout le monde en parle

10. La productrice a également réagi aux critiques virulentes de Patrick Lagacé, qui a entre autres qualifié les Productions J et Noovo d’«hypocrites»: «Nous avions cherché un expert en intimidation avant même que les commanditaires se retirent. Je pense que Patrick, comme pas mal de gens, n’avait pas vu l’épisode de ce soir.»

11. «Quand, à heure de grande écoute, des 18-25 ans vont entendre parler de prévention de l’intimidation à la télé? [...] À quelque chose, malheur est peut-être bon. J’aurais préféré ne pas être au centre de cette tempête-là, mais elle aura peut-être eu ça de positif.»

12. «OD c’est une microsociété et comme la société, ça évolue. Un OD sans intimidation, oui ça se peut. On va le travailler. On aura dorénavant toujours une formation sur la prévention de l'intimidation, on aura un expert sur place.»

L'entrevue complète sera accessible ici.

À voir aussi sur Le Sac de chips:

s

s

s

s

Sur le même sujet