Deux nouvelles œuvres éclaboussées par des militants écologistes | 24 heures
/environment

Deux nouvelles œuvres éclaboussées par des militants écologistes

Image principale de l'article Au tour de Monet et du roi Charles d'être aspergés
AFP

Après la soupe de tomates sur Les Tournesols, de Van Gogh, c’est au tour d’un tableau du peintre Claude Monet et d’une statue de cire du roi Charles III d’être les cibles de militants écologistes, qui ont aspergé les œuvres de purée de pommes de terre et de gâteau au chocolat pour protester contre l’inaction devant la crise climatique.

• À lire aussi: Des militantes écologistes aspergent de soupe Les Tournesols de Van Gogh

• À lire aussi: Gare à vos VUS: Les Dégonfleurs arrivent au Québec

Dimanche, deux militants du groupe Letzte Generation («Dernière Génération») ont fait irruption au musée Barberini de Potsdam, en Allemagne, pour jeter de la purée de pommes de terre sur un tableau de la série Les Meules, du peintre Claude Monet. 

Habillés en noir avec des gilets orange, ils ont ensuite pris la même pose que les activistes de Just Stop Oil qui avaient arrosé Les Tournesols à la National Gallery de Londres, avec de la soupe de tomates, il y a dix jours à peine: à genoux, dos à l’œuvre, une main collée au mur. 

«Est-ce qu’il faut lancer de la purée sur un tableau pour que vous écoutiez? Ce tableau ne vaudra plus rien si nous devons nous battre pour trouver de quoi manger», a lancé l’un des deux militants, en allemand, à l’intention des personnes dans la salle d’exposition et d’un complice qui filmait la scène. 

Les Meules fait partie de la collection du milliardaire Hasso Plattner. Le tableau, acheté aux enchères pour 111 millions $ — un record pour un Monet — en 2019, est un prêt permanent au musée. 

Comme celui de Van Gogh, le tableau de Claude Monet était protégé par une vitre, de sorte qu'il n’a pas été endommagé par la purée. 

Les deux jeunes activistes ont été interpellés par la police. 

Le roi Charles III entarté

Lundi, moins de 24 heures après l’action en Allemagne, des militants du mouvement Just Stop Oil ont entarté la statue de cire du roi Charles III au célèbre musée londonien Madame Tussauds. 

Ils demandent l’arrêt de l’exploration pétrolière et gazière. 

Deux membres du groupe, qui avaient acheté leurs billets, ont écrasé un gâteau au chocolat sur le visage de cire du roi, a revendiqué Just Stop Oil, qui a lancé une série d’actions et de blocages quotidiens à Londres au début du mois d'octobre. 

• À lire aussi: Charles III sera-t-il le «roi Climat»?

Lors de cette action, l’un des militants a repris les propos d’un discours prononcé par Charles, alors prince de Galles, à la fin de 2019, soulignant que les jeunes de la génération de ses petits-enfants «exigent des actions immédiates et non simplement des mots» pour lutter contre la crise climatique. 

Quatre personnes ont été interpellées en lien avec cette affaire, selon la police de Londres.