Moins cher de prendre la voiture que le métro pour une résidente de la Rive-Sud | 24 heures
/bref

Moins cher de prendre la voiture que le métro pour une résidente de la Rive-Sud

Image principale de l'article Moins cher de prendre la voiture que le métro
Thierry Laforce / Agence QMI

Une Longueuilloise a complètement délaissé les transports en commun depuis la réforme tarifaire de l’ARTM, calculant que le trajet en voiture est moins cher. Des organisations demandent justement une baisse des tarifs du métro à l’approche du chantier du pont-tunnel. 

• À lire aussi: Ces quatre solutions de transport permettraient-elles d’éviter le pire lors de la fermeture du pont-tunnel L.-H.-La Fontaine?

• À lire aussi: 5 étapes pour planifier un covoiturage avec des collègues

«Avec l’augmentation tarifaire, ça me coûtait 10,50$, alors que le stationnement à côté de mon travail me coûte 10$. C’est le même prix pour beaucoup plus de trouble. Malgré les embrouillages sur le pont Jacques-Cartier, je gagne quand même du temps», a expliqué Lauréline Chautard.

Vivant à Longueuil, elle fait le trajet trois fois par semaine pour se rendre à son travail, situé près du métro Rosemont. Un itinéraire pour lequel elle prenait auparavant un autobus afin de se rendre au métro Longueuil–Université-de-Sherbrooke.

Toutefois, la situation liée à la pandémie, combinée à la hausse tarifaire, la dissuade d’utiliser le transport en commun.

Thierry Laforce / Agence QMI

«Le bus à côté de chez moi passait chaque 20 min en heure de pointe, avant la pandémie. Mais maintenant, il passe une fois par heure, et à un moment qui ne fonctionne vraiment pas avec mon horaire», a-t-elle révélé.

En juillet dernier, l’ARTM a effectué une refonte de sa grille tarifaire, qui s’est accompagnée d’une hausse des coûts pour les usagers utilisant l'une des trois stations de Laval ou celle de Longueuil.

• À lire aussi: 6 choses à savoir sur le pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine

Le prix d’un passage unitaire à partir de l’une de ses stations est ainsi passé de 3,50$ à 5,25$, alors qu’il est demeuré à 3,50$ pour les usagers partant de Montréal.

L’ARTM a revu les tarifs à la baisse en octobre dernier en raison de la grogne suscitée par la mesure, demandant 4,50$ pour un passage unitaire.

«On a acheté une deuxième voiture avec la pandémie à cause de ça, alors qu’en réalité, on pourrait très bien vivre avec une seule voiture, si le transport collectif était efficace et abordable», a confié Mme Chautard.

• À lire aussi: La navette fluviale entre Montréal et la Rive-Sud est maintenant gratuite

Avec le début du chantier du pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine, elle croit que l’ARTM et le gouvernement devraient revoir les tarifs à la baisse afin d’inciter plus d’automobilistes à utiliser les transports en commun.

«Je le faisais surtout pour des raisons écologiques parce que ce n’est pas évident, le transport en commun, a confié Mme Chautard. Mais j’ai complètement sorti cette option de mon quotidien.»

À VOIR AUSSI: 

s