Les médecins ne pourront plus aider les ados à changer de genre en Floride | 24 heures
/bref

Les médecins ne pourront plus aider les ados à changer de genre en Floride

Image principale de l'article Les médecins ne pourront aider les ados en Floride
AFP

Dans quelques semaines, les Floridiens de moins de 18 ans ne pourront plus bénéficier d’interventions médicales visant à changer de genre après une décision votée vendredi par le conseil médical de cet État américain.

• À lire aussi: Des propos d’Ally d’«OD Martinique» sèment la controverse

• À lire aussi: Des personnes queers nous expliquent pourquoi elles ne veulent pas être out au bureau

La mesure, qui a recueilli six voix en sa faveur et quatre contre, empêchera les médecins de cet État de pratiquer des opérations chirurgicales sur les mineurs et de leur prescrire des médicaments, notamment ceux bloquant la puberté, dans le cadre d’un parcours de transition de genre, selon le New York Times.

Cette nouvelle décision ne s’appliquera pas aux patients qui ont déjà commencé l’un de ces traitements.

Une décision politique?

La mesure a été décidée par le Conseil médical de l’État de Floride, qui coordonne les professionnels de santé à l’intérieur du territoire, et dont les 14 membres ont été nommés par le gouverneur républicain Ron DeSantis qui aspire à être réélu à son poste.

Cette figure de proue des conservateurs américains a passé des mois à critiquer les traitements administrés aux adolescents dans le cadre de transitions de genre.

• À lire aussi: Les hôpitaux de l’Université de l’Oklahoma ne peuvent plus offrir de soins d’affirmation de genre à des mineurs

Lors d’un débat télévisé organisé la semaine dernière contre son rival démocrate Charlie Crist, DeSantis a affirmé qu’«une grande partie des cas de dysphorie (de genre) se résolvaient d’eux-mêmes une fois (les enfants) devenus adultes» et a comparé les méthodes actuelles à de la «castration chimique» d’adolescents.

• À lire aussi: Khate Lessard répond à 5 questions sur son vagin

En août, son administration avait interdit le financement des traitements de transition de genre par Medicaid, un programme majeur de santé publique du gouvernement américain à destination des personnes aux faibles revenus.

Aux États-Unis, plusieurs organisations médicales comme l’Académie américaine de pédiatrie avaient défendu les traitements actuels contre la dysphorie de genre.

• À lire aussi: Une professeure transgenre de l'Ontario fait réagir à cause de ses faux seins gigantesques

Les États de l’Arkansas et de l’Alabama ont adopté des lois interdisant aux médecins de pratiquer ces traitements sur des adolescents, mais ces mesures ont été bloquées par des actions en justice.

À VOIR AUSSI : 

s