SRB Pie-IX: attention, vous pourriez rester pris à Laval | 24 heures
/bref

SRB Pie-IX: attention, vous pourriez rester pris à Laval

Le nouveau service d’autobus rapide mis en service lundi sur le boulevard Pie-IX a réduit le temps de transport de bien des travailleurs et étudiants. Mais attention, il faut consulter l’horaire à l’avance, sans quoi on risque de rester pris à Laval.  

• À lire aussi: 400$ ou 600$? Ce qu'il faut savoir sur le chèque que vous enverra la CAQ

Pierre Boucley a décidé d’essayer le Service rapide par bus (SRB) Pie-IX par curiosité en constatant qu'il avait enfin été mis en place lundi. En montant dans l’autobus à la hauteur de Mont-Royal, en après-midi, il ne se doutait pas qu’il se retrouverait sous peu pris dans le stationnement incitatif Saint-Martin, à Laval.  

L'arrêt Saint-Martin du SRB Pie-IX, à Laval, dans un stationnement incitatif isolé

Photo Camille Dauphinais-Pelletier

L'arrêt Saint-Martin du SRB Pie-IX, à Laval, dans un stationnement incitatif isolé

«Ça fait une heure que j’attends ici. Les chauffeurs ne savent pas quand passera le prochain autobus vers Montréal», nous a-t-il dit lorsqu’on l’a rencontré, seul dans l’abribus en plein milieu de ce grand espace bétonné quasi-désert, loin de tout commerce ou bâtiment public.  

Après vérifications, c’était effectivement difficile de savoir à quoi s’en tenir: les écrans de l’édicule, censés annoncer les prochains départs, disaient simplement qu’il n’y en avait pas de prévus. 

Photo Camille Dauphinais-Pelletier

Les chauffeurs qui passaient pour faire descendre quelques rares passagers disaient effectivement à M. Boucley qu’un autobus passerait le prendre à cet endroit, qu'il n'avait qu'à patienter encore un peu.

C’était toutefois faux. Le tronçon Laval du SRB est seulement desservi:  

  • Pendant l’heure de pointe du matin, vers le sud (Montréal) seulement 
  • Pendant l’heure de pointe de l’après-midi, vers le nord (Laval) seulement 

C’est donc dire que vous ne pouvez pas «revirer de bord» à Laval en après-midi. Tant pis si vous ne le saviez pas (comme M. Boucley), si vous l'aviez oublié (comme l'auteure de ces lignes) ou si vous avez manqué votre arrêt à Montréal, comme c’était le cas d’une autre passagère lors de notre visite à Laval, qui s’est elle aussi retrouvée coincée dans l’abribus.  

• À lire aussi: J'ai marché la ligne verte du métro du début à la fin, voici comment ça s'est passé

Heureusement, un chauffeur miséricordieux a accepté d’aller reconduire à Montréal le trio isolé que nous formions, en ramenant son bus au garage (merci!).   

Tout est bien qui finit bien. Mais Pierre Boucley n'est pas impressionné par son expérience avec le SRB Pie-IX.

Photo Camille Dauphinais-Pelletier

Tout est bien qui finit bien. Mais Pierre Boucley n'est pas impressionné par son expérience avec le SRB Pie-IX.

«Les chauffeurs ne savent pas l’information, les tableaux d’affichage, qui sont bien contrôlés par quelqu’un quelque part, ne donnent pas l’information, le vent s’engouffre directement dans l’abribus...» énumérait Pierre Boucley, pas impressionné par son expérience.  

D’ailleurs, si vous prenez le SRB, portez attention à la destination qui est affichée sur le tableau au-dessus de la fenêtre du conducteur à l’extérieur du bus. En direction nord, le SRB a trois terminus différents, et en direction sud, il en a deux. Il faut le savoir!  

Cela étant dit, la première journée d'activité du SRB Pie-IX semble s'être globalement bien passée. Si vous voulez voir de quoi ç'a l'air, on a été prendre le SRB en filmant le tout: 

Nos calculs ont indiqué des temps de transport impressionnants. À partir de la station Pie-IX, on peut être en 10 minutes à la hauteur de Beaubien, en 35 minutes à Montréal-Nord et en 41 minutes à Laval, tout ça en pleine heure de pointe de l'après-midi. 

La Société de transport de Montréal (STM) n’était pas en mesure de nous fournir les données d’achalandage lundi.

Cette vidéo pourrait vous intéresser : 

s