Ryan Reynolds essaie d'acheter les Sénateurs d'Ottawa | 24 heures
/sdc

Ryan Reynolds essaie d'acheter les Sénateurs d'Ottawa

Image principale de l'article Ryan Reynolds veut acheter les Sénateurs d'Ottawa
Ivan Nikolov/WENN.com

L’acteur canadien Ryan Reynolds a exprimé clairement son intérêt lundi soir à acquérir les Sénateurs d’Ottawa, mis en vente il y a quelques jours. 

• À lire aussi: Un partisan des Sabres de Buffalo lance un «dildo» sur la patinoire pour célébrer la victoire de son équipe

• À lire aussi: Céline apparaît à l’écran des Knights avec un uniforme de Vegas et la toile s'enflamme

Invité à l’émission The Tonight Show animée par Jimmy Fallon, a confirmé en quelque sorte les informations rapportées par le magazine «PEOPLE» la semaine dernière. 

L’homme de 46 ans est déjà impliqué dans la sphère corporative du sport, étant copropriétaire du club de soccer gallois Wrexham AFC, qui joue dans le cinquième championnat d’Angleterre. 

«J’essaie [d’acheter les Sénateurs], a-t-il déclaré. C’est très dispendieux, donc j’ai besoin d’un partenaire ayant les poches très profondes. Quand vous formez un groupe pour mettre la main sur une entité, ça s’appelle un consortium. C’est une manière polie de dire : j’ai besoin d’un "sugar daddy" ou d’une "sugar mommy". Si cela n’arrive pas, bien, j’achèterai un sénateur américain, ce que tout le monde peut se permettre.»

«Wrexham a bouffé la moitié de ma vie et l’autre pourrait l’être par quelque chose comme les Sénateurs. J’imagine que maintenant, mes enfants [de 7, 6 et 3 ans] comprennent mieux et peuvent s’organiser par eux-mêmes pour certains trucs. Je ne suis qu’un père qui sert de décoration dans la maison.»

Reynolds n’avait pas seulement le goût de blaguer en ondes, car il a voulu se rappeler un peu de ses moments en Ontario.

«J’ai grandi à Vancouver, mais aussi à Ottawa et j’ai passé beaucoup de temps à Vanier, une petite ville tout juste à l’extérieur de la capitale», a-t-il rappelé.

Les Sénateurs ont mandaté une firme, Galatioto Sports Partners, pour trouver des acheteurs potentiels. 

Photo Martin Alarie

L’une des conditions de la vente future est le maintien de la concession à Ottawa. La succession de l’ancien propriétaire Eugene Melnyk, décédé en mars, détient le club.

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s