Étude: de meilleurs résultats aux tests des fonctions cérébrales chez les enfants grâce aux jeux vidéo | 24 heures
/pss

Étude: de meilleurs résultats aux tests des fonctions cérébrales chez les enfants grâce aux jeux vidéo

Image principale de l'article Les jeux vidéo bons pour le cerveau des jeunes
StartupStockPhotos - Pixabay

Les enfants qui jouent à des jeux vidéo ont une meilleure mémoire et un meilleur contrôle de leurs capacités motrices que les enfants qui ne jouent pas, selon une nouvelle étude portant sur le fonctionnement du cerveau des adolescents.  

Si l'étude du National Institute on Drug Abuse ne pointe pas spécifiquement les causes de ces différences, les résultats s'ajoutent à un ensemble plus important de travaux montrant que les joueurs ont de meilleures performances à certains tests de la fonction cérébrale. Cela soutient les efforts visant à développer des jeux qui peuvent traiter les problèmes cognitifs.

Des joueurs suivis depuis 2018

L'étude a utilisé les données de l'étude ABCD (Adolescent Brain Cognitive Development), lancée en 2018 et qui suit le développement cérébral de milliers d'enfants aux États-Unis au fur et à mesure qu'ils atteignent l'âge adulte. Les participants passent périodiquement par une série d'évaluations, y compris l'imagerie cérébrale, des tâches cognitives, des dépistages de santé mentale, des examens de santé physique et d'autres tests.

Mikhail Nilov - Pexels

Plus de 2200 enfants âgés de neuf et dix ans ont pris part à l’étude ABCD qui leur demandait combien d'heures de jeux vidéo ils jouaient un jour typique de semaine ou de week-end. L'équipe de recherche a divisé le groupe en joueurs de jeux vidéo (enfants qui jouaient au moins 21 heures par semaine) et en non-joueurs de jeux vidéo (enfants qui ne jouaient à aucun jeu vidéo par semaine). L'équipe de recherche a ensuite examiné les performances des enfants lors de tests mesurant l'attention, le contrôle des impulsions et la mémoire.

Meilleurs résultats, meilleure activité cérébrale

Selon l'étude, les joueurs de jeux vidéo ont obtenu de meilleurs résultats aux tests. Ils présentaient également des différences dans les schémas d'activité cérébrale par rapport aux non-joueurs – ils avaient une plus grande activité dans les régions du cerveau impliquées dans l'attention et la mémoire lorsqu'ils effectuaient les tests. Notamment, il n'y avait aucune différence entre les deux groupes sur les mesures de la santé mentale (une preuve supplémentaire réfutant les inquiétudes répandues selon lesquelles les jeux vidéo sont mauvais pour le bien-être émotionnel).

Des mystères à élucider

Nonobstant les types de jeux, on ignore toujours pourquoi il existe des différences entre les joueurs et les non-joueurs dans ce groupe d'âge. Il se pourrait que les jeux vidéo soient à l'origine des améliorations de la cognition. Il se pourrait également que les personnes qui ont déjà une meilleure attention pour des tâches comme celles de cette étude soient plus attirées par les jeux vidéo.

Alexa - Pexels

Joie et réduction du stress

Autre étude, cette fois publiée par l’Association canadienne du logiciel de divertissement et menée par NPD Group révèle que les joueurs de jeux vidéo au pays seraient plus heureux.

Les principales raisons pour jouer à des jeux vidéo invoquées par les personnes interrogées étaient de s’amuser, de se détendre et d’avoir du temps pour soi.

  • 85 % des joueurs estiment que les jeux vidéo soulagent le stress
  • 84 % estiment qu’ils apportent de la joie
  • 81 % estiment qu’ils améliorent leurs capacités cognitives

Globalement, 49 % des adultes et 70 % des enfants qui jouent à des jeux vidéo le font le plus souvent avec d’autres personnes, incluant un nombre croissant de parents et d’enfants qui jouent ensemble.