Cacophonie chez Twitter autour du badge «Officiel», lancé, annulé et relancé | 24 heures
/pss

Cacophonie chez Twitter autour du badge «Officiel», lancé, annulé et relancé

Image principale de l'article Cacophonie chez Twitter autour du badge «Officiel»
AFP

Twitter a lancé mercredi un badge «Officiel» pour les comptes des gouvernements et personnalités médiatiques, qui a ensuite été supprimé par Elon Musk, puis rétabli par une directrice du réseau social, mais pour un périmètre plus restreint, dans une cacophonie devenue la norme de communication de la plateforme.

• À lire aussi: Meta, la maison mère de Facebook, supprime 11 000 emplois

• À lire aussi: Les usagers de Twitter quittent vers d’autres plateformes depuis le rachat de Musk

«Je viens de le supprimer», a tweeté le directeur général au sujet du badge «Officiel», en réponse à un utilisateur qui remarquait que l’insigne avait déjà disparu.

«La coche bleue mettra tout le monde au même niveau», a ajouté le multimilliardaire, propriétaire de Twitter depuis moins de deux semaines.

Twitter avait commencé mercredi à déployer le badge «Officiel», signalant l’authenticité et la notoriété d’un compte, et se distinguant de la coche bleue, qui remplissait ce rôle jusqu’à présent.

Celle-ci doit être bientôt proposée à tous les utilisateurs, moyennent 8 dollars par mois pour s’abonner à Twitter Blue, un projet lancé manu militari par Elon Musk.

Mais quelques minutes après l’annonce de l’abandon par le nouveau patron, la directrice des produits en développement Esther Crawford a assuré que le badge «Officiel» serait bien institué.

«Le badge ''Officiel'' sera bien activé lors du lancement de Twitter Blue. Nous commençons simplement par les gouvernements et organisations commerciales. Ce que (Elon Musk) a mentionné c’est le fait que nous ne donnons pas le badge ''Officiel'' à des individus pour l’instant», a tweeté Esther Crawford.

Des comptes comme ceux de l’AFP en français, en anglais et en espagnol, celui de la députée américaine Alexandria Ocasio-Cortez, du pape François en anglais ou encore du rappeur controversé Kanye West avaient reçu le badge «Officiel» avant qu’il ne disparaisse.

«Beaucoup de choses bêtes»

Elon Musk a licencié vendredi la moitié des 7500 employés de Twitter, dix jours avoir racheté le réseau social et lancé manu militari plusieurs projets, dont la refonte de l’abonnement Twitter Blue.

Depuis la communication sur l’évolution de l’influente plateforme a lieu principalement via ses tweets et ceux de certains responsables.

«Merci de noter que Twitter va faire beaucoup de choses bêtes dans les mois qui viennent. Nous garderons ce qui marche et changerons ce qui ne marche pas», a ainsi déclaré le fantasque patron de Tesla et SpaceX, qui a 115 millions d’abonnés à son profil.

«Il n’a plus de vaches sacrées dans les produits de Twitter», a renchéri Esther Crawford, repostant le message de son patron.

«Elon veut essayer beaucoup de choses - certaines vont échouer, d’autres vont réussir. Le but est de trouver la bonne combinaison de changements pour garantir la santé et la croissance de l’entreprise sur le long terme», a-t-elle continué.

«Beaucoup de gens se demandent comment il sera possible de faire la distinction entre les abonnés @TwitterBlue avec des labels bleus et les comptes vérifiés comme officiels», avait tweeté Mme Crawford. «C’est pourquoi nous introduisons le label ''Officiel'' pour certains comptes lors de notre lancement».

Démocratiser le journalisme

Depuis ce weekend, sur les iPhone, l’application mobile de Twitter mentionne déjà l’arrivée du nouveau Twitter Blue, en ces termes : «Pouvoir au peuple: Votre compte recevra une coche bleue, tout comme les célébrités, les entreprises et les politiciens que vous suivez déjà».

Mais la nouvelle formule, qui mélange outils pratiques et vérification de l’identité, suscite de nombreuses interrogations et critiques.

Beaucoup d’utilisateurs et d’observateurs craignent que ce système ne dévalorise le gage d’authenticité que la coche bleue était censée représenter.

«La vérification étendue à tous va démocratiser le journalisme et donner plus de pouvoir au peuple», a insisté Elon Musk dimanche.

Il assure aussi que Twitter Blue va permettre de lutter contre les faux comptes et diversifier les sources de revenus de la plateforme, alors que plusieurs annonceurs se sont temporairement retirés de Twitter juste après l’acquisition.