Jennifer Aniston plus sexy que jamais sur la une du magazine Allure | 24 heures
/sdc

Jennifer Aniston plus sexy que jamais sur la une du magazine Allure

« À ce stade, je n’ai plus rien à cacher », affirme Jennifer Aniston qui se dévoile – littéralement – sur la couverture et entre les pages du magazine Allure. La vedette d’Hollywood de 53 ans y apparaît vêtue d’un microbikini Chanel, les cheveux tombant jusqu’aux hanches et le regard frondeur. Pour la première fois, l’actrice s’ouvre sur son mariage déchu avec Brad Pitt et son désir inassouvi d’avoir des enfants.  

• À lire aussi: Jennifer Aniston et David Schwimmer ont avoué avoir eu un flirt pendant le tournage de Friends

• À lire aussi: David Schwimmer se moque de Jennifer Aniston en recréant une photo

Les photos qui accompagnent la longue entrevue offerte par Jennifer Aniston au magazine sont à couper le souffle. Tout comme certains détails partagés par la mégastar concernant sa rupture ultra médiatisée avec son ancien mari, Brad Pitt.

Pour une rare fois, la célèbre interprète de Rachel de la série Friends revient sur les difficiles années de spéculations (des causes de son divorce avec Brad Pitt, qui venait de tourner dans le film Mr. & Mrs. Smith avec une certaine Angelina Jolie, de ses supposées grossesses), alors que les gens et les magazines à potins la disaient trop égoïste et centrée sur sa carrière pour avoir des enfants.

« Et la raison pour laquelle mon mari m’a quittée, pourquoi nous avons rompus et mis fin à notre mariage, c’est parce que je ne voulais pas lui donner d’enfant. Cela était des mensonges absolus. Je n’ai rien à cacher à ce stade », confie la vedette qui a écrit un éditorial pour le Huffington Post en 2016 critiquant les médias pour « leurs obsessions d’être enceinte et leur traitement des femmes en général ».

« J’essayais de tomber enceinte, poursuit-elle en parlant d’une certaine période de sa vie. C’était une route difficile pour moi, la route de la fabrication de bébés. »

« C’était vraiment dur. Je passais par la fécondation in vitro, je buvais des thés chinois, etc. J’aurais donné n’importe quoi pour que quelqu’un me dise : “faites-vous une faveur, congelez vos œufs”. »

L’actrice revient aussi sur le divorce de ses parents, qui a été très difficile pour elle (« J’ai pardonné à ma mère, j’ai pardonné à mon père, j’ai pardonné à ma famille », dit-elle) et explique se sentir mieux aujourd’hui que dans sa vingtaine, sa trentaine et même sa quarantaine.

Et l’avenir

Se remariera-t-elle un jour ? « Il ne faut jamais dire jamais, mais je n’ai aucun intérêt, répond-elle. J’aimerais avoir une relation. Qui sait ? » 

Celle qui se décrit comme « un constant work in progress » partage aussi sa haine pour les réseaux sociaux. « Je déteste les réseaux sociaux, dit celle qui n’a rejoint Instagram qu’afin de promouvoir sa gamme de produits pour cheveux LolaVie. Je ne suis pas bonne dans ce domaine. C’est de la torture pour moi ». 

L’actrice, qui intitulerait le chapitre actuel de son histoire Le Phénix qui se lève ajoute qu’elle écrira un jour ses mémoires. « Je vais arrêter de dire que je ne peux pas écrire. J’ai passé tellement d’années à protéger mon histoire de fécondation in vitro [...] Le monde a créé des récits qui sont faux, alors pourquoi ne pas dire moi-même la vérité ? Je me sens comme si je sortais de l’hibernation. Je n’ai rien à cacher ».

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s