Voici un top 5 des NFT les plus connus | 24 heures
/panorama

Voici un top 5 des NFT les plus connus

Image principale de l'article Voici un top 5 des NFT les plus connus

Profitant de la popularité grandissante des NFT, des œuvres et «items numériques», comme des GIF, ont attiré l’attention d’investisseurs fortunés de société de vente aux enchères réputées. Voici cinq œuvres connues qui font la réputation des NFT. 

• À lire aussi: Voici comment des artistes d'ici profitent des NFT

• À lire aussi: 6 choses à savoir pour comprendre les NFT

1. Everydays: The First 5000 Days par Beeple 

Le NFT le plus cher de l’histoire a été vendu pour 69 millions USD chez Christie’s, une prestigieuse maison d’enchères.  

L’œuvre vendue constitue un collage d’images produites par l’artiste digital Mike Winkelmann, alias Beeple, qui publie, depuis 14 ans, une œuvre par jour. L'œuvre vendue aux enchères, intitulée Everydays: The First 5000 Days, est une juxtaposition de ses 5000 premières images.  

Interrogé par Insider, l’acheteur, Vignesh Sundaresan, s’est dit à l’aise avec l’idée que n’importe qui puisse avoir accès à l’œuvre et la télécharger gratuitement. Le NFT lui confère un certificat de possession de Everydays: The First 5000 Days, mais pas les droits d’auteurs, comme ce serait le cas avec une peinture. 

2. Bored Ape Yacht Club 

En 2021, Twitter était envahi d’avatars de singes grimaçants, connus sous le nom de Bored Apes. La collection comprend 10 000 NFT uniques, composés aléatoirement à l’aide de 172 traits physiques et vestimentaires. 

Figure emblématique des enthousiastes de la crypto, le Bored Ape Yacht Club n’offre pas simplement un certificat d’authenticité, comme c’est le cas avec la plupart des NFT, mais également les droits intellectuels complets sur l’image achetée. Les propriétaires peuvent donc utiliser leur singe dans n’importe quel média, écrire des chansons à son sujet, en faire un personnage de film, etc. Comme son nom l’indique, l’achat d’un Bored Ape permet aussi de rejoindre un club sélect, de participer à des discussions ou à des évènements et de mettre la main sur de la marchandise exclusive. 

Vendus pour seulement 200$ en avril 2021, il faut maintenant débourser un minimum de 300 000$ pour se procurer un NFT du Bored Ape Yacht Club. En 2022, les ventes totales de ces singes avaient rapporté plus d’un milliard USD.  

3. CryptoPunks 

Avant les Bored Apes, il y avait les Cryptopunks. Lancé en 2017 par deux développeurs canadiens, le projet se résumait à un logiciel permettant de générer des milliers d’avatars uniques.  

Au début du projet, alors que les NFT étaient peu connus, les développeurs offraient leurs CryptoPunks gratuitement. Ils ont tout de même pris soin de garder pour eux 1000 des 10 000 petits personnages pixélisés, une décision qui s’est avérée payante.  

 Si tous les traits ont été attribués au hasard, certains sont beaucoup plus rares que d'autres. Pour vous donner une idée, il n’existe que 88 Punks zombie, 24 Punks singe et 8 huit Punks extraterrestre, une rareté qui fait gonfler leur prix. CryptoPunk 7804, par exemple, est actuellement en vente pour 14,3 M$.  

Le 11 mars 2022, Yuga Labs, la compagnie derrière le Bored Ape Yacht Club, a fait l’acquisition des CryptoPunks. Les propriétaires peuvent maintenant jouir de tous les droits intellectuels de leur Punk, comme c’est le cas avec les Bored Apes.  

4. Nyan Cat 

En 2021, Nyan Cat fêtait ses 10 ans. Cette vidéo d’un chat pixélisé au corps de Poptart traversant le ciel étoilé sur un arc-en-ciel, avec la chanson Nyanyanyanyanyanyanya! comme trame sonore, a marqué l'internet des années 2010.  

Pour souligner cet anniversaire, Chris Torres, l’artiste derrière Nyan Cat, a mis en vente une version remastérisée de l’animation sous forme de NFT. Un acheteur a payé 600 000 $ pour se la procurer. Le créateur a affirmé ne pas avoir l’intention d’en mettre d’autres en vente.  

La vente du Nyan Cat a d’ailleurs popularisé l’idée de vendre et de posséder la version originale d’un mème. Le principe a depuis été repris par Zoë Roth, connue comme la Disaster Girl. Une photo d’elle prise en 2007 devant une maison en feu est devenue un mème viral. Roth, La jeune femme de 21 ans, a mis en vente un NFT de la photo pour 500 000 $.  

5. Le premier tweet 

En mars 2021, Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, a vendu un NFT du premier tweet jamais publié sur la plateforme, pour la somme de 2,9 M$. Les profits ont été versés à un organisme de charité. 

L’acheteur, Sina Estavi, PDG d’une compagnie de cryptomonnaie, a remis le NFT en vente pour 48 M$, tout en promettant de donner, une fois la vente réalisée, la moitié de cette somme à un organisme de bienfaisance.  

À ce jour, l’offre la plus élevée qu’il aurait reçue serait de 12 600$. Affirmant avoir sous la main «La Mona Lisa du monde digital», Sina Estavi a toutefois refusé de vendre le NFT pour une somme qu’il juge indécente.  

Un facteur qui expliquerait le désintérêt manifeste pour ce NFT: le fait qu'on puisse consulter le tweet en tout temps sur le compte de Jack Dorsey.  

Une vidéo qui pourrait vous intéresser: 

s