COP 27: le Canada s’engage à réduire ses émissions de méthane | 24 heures
/environment

COP 27: le Canada s’engage à réduire ses émissions de méthane

Image principale de l'article Le Canada va réduire ses émissions de méthane
Photo d'archives, Stevens LeBlanc

Le Canada et les États-Unis ont décidé de mettre en place une réglementation plus stricte et qui couvre plus de sources d’émission de méthane qui proviennent des hydrocarbures.

• À lire aussi: Des centaines de manifestants derrière la sœur d'un gréviste de la faim détenu à la COP 27

• À lire aussi: Que font les pétrolières à la COP 27?

En quoi consiste cet engagement?

En marge de la COP 27, le ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Steven Guilbeault, s’est engagé à publier début 2023 un projet de règlement pour revoir la réglementation fédérale sur le méthane. Le but de celui-ci serait d’éliminer les évacuations de routine et le torchage, d’augmenter la détection et la réparation des fuites et de s’attaquer à des problèmes comme les baisses de pression.

• À lire aussi: Il faut arrêter de vendre des véhicules à essence d’ici 2030, dit Greenpeace

«Le méthane est 80 fois plus nocif que le CO2. Plus de 25% du réchauffement climatique actuel est causé par le méthane. La réduction du méthane provenant du secteur pétrolier et gazier est l’étape la plus simple de nos efforts climatiques», a indiqué M. Guilbeault sur Twitter.

Quel impact sur la planète?

Selon des experts, la réduction des émissions de méthane pourrait permettre de réduire les conséquences des changements climatiques. 

• À lire aussi: Sommet du climat... et du mépris des droits de la personne à la COP 27

«Si, d’ici 2030, le monde réduit les émissions de méthane de 30%, soit l’objectif de l’engagement mondial sur le méthane, les conséquences sur le réchauffement planétaire seraient similaires à celles de faire passer immédiatement toutes les voitures, tous les camions, tous les navires et tous les avions, soit l’ensemble du secteur mondial des transports, à des technologies carboneutres», a indiqué Fatih Birol, directeur général de l’Agence internationale de l’énergie.

Pourquoi est-ce une bonne nouvelle pour la planète, selon des militants?

La Fondation David Suzuki s’est réjouie de cette annonce qui pourrait permettre au Canada de dépasser son objectif de réduire d’ici 2030 les émissions de méthane de l’industrie pétrolière et gazière d’au moins 75% par rapport aux niveaux de 2012.

• À lire aussi: Voici les contenants de lait à privilégier pour la planète

«La réduction des émissions de méthane est une opportunité en or pour créer des emplois et est à portée de main pour cette industrie, qui fait actuellement des profits records. En s'attaquant rapidement au méthane, le Canada peut plafonner rigoureusement les émissions de l'industrie des hydrocarbures», a déclaré Tom Green, conseiller principal en matière de politique climatique à la Fondation.

À VOIR AUSSI:

s