Il est désormais interdit de se promener avec une poupée ou un pénis gonflable dans les rues de Málaga, en Espagne | 24 heures
/sdc

Il est désormais interdit de se promener avec une poupée ou un pénis gonflable dans les rues de Málaga, en Espagne

Devant la recrudescence de touristes éméchés se promenant en trimballant des accessoires représentant des parties génitales, les autorités de Málaga ont agi.

Depuis des années, le littoral méditerranéen de l’Espagne est une destination de choix pour les fêtards européens, et plus particulièrement britanniques.

• À lire aussi: Une femme attirée par les objets annonce qu’elle est en couple avec un Boeing 737

Les vols à bas prix, les hôtels abordables et une vie nocturne fébrile sont autant de facteurs qui contribuent à faire de Valence, Benidorm, Alicante et Málaga des lieux où il est fréquent de croiser des Anglais sur le party.

On pourrait même dresser un parallèle entre ce que représente la Floride ou la République dominicaine pour les Québécois, et la relation qu’entretiennent les (véritables) sujets de Charles III avec les plages espagnoles.

Là où nos amis grands-bretons démontrent cependant un peu plus d’enthousiasme dans leurs festivités, c’est dans l’étrange habitude qu’ils ont développé de se balader avec des objets gonflables à connotation sexuelle, notamment lors d’enterrements de vie de garçon ou de fille.

• À lire aussi: Un cadavre flottant dans un port était en fait une poupée sexuelle

On parle ici de poupées gonflables, de pénis gonflables ou de toute autre partie intime gonflable.

À la suite de plaintes des résidents locaux, l’administration de la ville de Málaga a décidé de sévir.


Désormais, il est «interdit de marcher ou de rester dans les rues en étant uniquement en sous-vêtements, ou avec des vêtements ou des accessoires qui représentent des organes génitaux ou avec des poupées ou des éléments à caractère sexuel».

Les contrevenants seront d’abord avertis, selon le maire Francisco de la Torre, mais les récidivistes se verront imposer des amendes de 750 euros (1029 dollars canadiens), qui pourraient aller jusqu’à 1500 euros (2058 dollars canadiens) si l’infraction est commise en présence d’une personne de moins de 18 ans, d’une personne en situation de handicap ou à portée de vue d’une école.

• À lire aussi: Une équipe de soccer s’excuse pour les poupées sexuelles dans ses estrades

En implémentant cette réglementation, le conseil de ville de Málaga espère «préserver l'espace public comme lieu de rencontre, de coexistence et de civilité qui s'accommode de la pluralité des expressions et des divers modes de vie qui enrichissent notre ville».

Puisque la nouvelle loi devrait prendre effet à partir du début 2023, il vous reste quelques semaines pour aller trimballer gratuitement des pénis gonflables dans les rues de Málaga.

À voir aussi sur le Sac de Chips: 

s

s

s

Sur le même sujet