Wimbledon: les joueuses de tennis ne seront plus obligées de porter des culottes blanches | 24 heures
/bref

Wimbledon: les joueuses de tennis ne seront plus obligées de porter des culottes blanches

Image principale de l'article Les culottes blanches ne seront plus obligatoires
AFP

Une règle archaïque est finalement tombée au tournoi de Wimbledon en Angleterre: dorénavant, les femmes ne seront plus obligées de porter des sous-vêtements blancs lors de la prochaine compétition de tennis.

• À lire aussi: Fin du télétravail, congédiement et «Space Karen»: voici 5 fois où Elon Musk l’a échappé cette semaine

Communément appelée la règle du «vêtement blanc», celle-ci obligeait toutes les compétitrices à porter des caleçons blancs lors de l’un des plus prestigieux tournois de tennis au monde, autant pour les hommes que pour les femmes. 

Mais, au fil des années, plusieurs femmes ont exprimé le stress de devoir concourir dans une tenue entièrement blanche pendant leur cycle menstruel.

«Les femmes et les filles participant au tournoi auront la possibilité de porter des caleçons de couleur si elles le souhaitent. Nous espérons que cet ajustement des règles aidera les joueuses à se concentrer uniquement sur leurs performances en éliminant une source potentielle d'anxiété», a fait savoir le comité de gestion du tournoi dans un communiqué.  

• À lire aussi: Affaire Julien Lacroix: une femme dit avoir été instrumentalisée par «La Presse» et le FM 98,5

L’une des plus grandes joueuses de tennis, Billie Jean King, avait d’ailleurs passé un commentaire sur le sujet deux semaines avant cette nouvelle. «Ma génération, nous étions toujours inquiètes parce que nous portions tout le temps du blanc. Et c'est ce que vous portez en dessous qui est important pour votre période de menstruation.» Cette dernière est elle-même une pionnière pour la reconnaissance du tennis féminin. 

Mais d’où vient cette règle? Son origine est en fait plus que centenaire. Selon la Fédération internationale de tennis, ce sport était très convoité par la riche bourgeoisie anglaise à la fin du 19e siècle. La règle a ainsi été élaborée lors de la création de de Wimbledon en 1877, le plus vieux tournoi de tennis au monde.