Céline Dion a vécu sa première «peine d’amour »avec un joueur du CH | 24 heures
/sdc

Céline Dion a vécu sa première «peine d’amour »avec un joueur du CH

Image principale de l'article Sa première peine d’amour fût avec un joueur du CH

Depuis que le public québécois connaît Céline Dion, on ne lui a toujours connu qu’un grand amour. René Angelil.

Cependant, l'impresario n’a pas été le premier homme à faire battre le cœur de la jeune chanteuse.

En septembre 1983, l’émission Les Beaux Dimanches de Radio-Canada a présenté l’émission spéciale Un portrait-spectacle de Céline Dion. Dans l’émission, on présente des images de concert de la jeune diva tournées au lac des Dauphins l’année précédente. On y voit aussi des entrevues avec plusieurs collaborateurs de Céline dont Eddy Marnay et l’animateur Michel Drucker.

C’est aussi lors du tournage de l’émission réalisée par Frank Duval que Céline a rencontré son premier kick. Lors de la présentation de la pièce D’amour où d’amitié, on peut voir des images d’une Céline adolescente faire un tour de décapotable avec un beau monsieur.

Ce beau monsieur était nul autre que Gilbert Delorme, défenseur vedette du Canadien de Montréal.

Martin Chevalier / JdeM

En 1998, sur le plateau de Julie Snyder, en compagnie du journaliste Georges-Hébert Germain, Céline est revenue sur cette rencontre marquante.

«On est en train de filmer pis là on est en train de prétendre qu’on est un petit couple pis on est dans une voiture décapotable pis moi j’t’en train de capoter ben raide!», s'exclama la chanteuse.

«La je le regarde, pis je mets ma petite tête [sur son épaule] pis ça fait boum-boum, boum-boum.»

Le beau musclé a fait tellement d’effet à la jeune femme qu’elle a même demandé à René d’organiser un souper pour Gilbert et elle.

«Pis là j’ai eu une grosse peine parce que là Gilbert Delorme pouvait pas. J’étais assis en arrière de la voiture pis je pleurais.»

C’est à ce moment que le journaliste a fait une intervention intéressante.

«Ce qu’on ne sait pas, c’est qu'elle a demandé à René Angelil d’organiser une rencontre entre Delorme et elle. Ça ne s’est jamais fait. Est-ce que c’est parce que René ne l’a pas demandé à Delorme? Où c’est parce que Delorme a dit non.»

«Et j’ai demandé à René et il a fait... je sais pas...»

Classique René...

Le paysage culturel global aurait sûrement été bien différent si Céline s'était mise en couple avec le hockeyeur.

Aussi sur le Sac de chips:

s

s

s

Sur le même sujet