Malgré la guerre, une application ukrainienne d'astrologie devient la plus téléchargée dans le monde | 24 heures
/panorama/guerre-en-ukraine

Malgré la guerre, une application ukrainienne d'astrologie devient la plus téléchargée dans le monde

Valeria Salivanchuck et Alex Fedorov de l’application d’astrologie Nebula.
Photo courtoisie

Valeria Salivanchuck et Alex Fedorov de l’application d’astrologie Nebula.

Sirènes d’alerte, bombardements, pannes d’électricité: depuis huit mois, les bombardements russes qui secouent l’Ukraine forcent les entreprises locales à redoubler d’ingéniosité pour continuer à opérer. À Kyïv, une jeune entreprise a réalisé l’impossible: son application d’astrologie, Nebula, est devenue la plus téléchargée au monde.

• À lire aussi: L’hiver risque de faire mal aux troupes de Poutine en Ukraine

À l’occasion de la Journée mondiale de la santé mentale, le 10 octobre dernier, Nebula lançait une campagne sur les réseaux sociaux axée sur le thème de l’anxiété face à l’avenir, raconte à 24 heures la cheffe des communications de l’entreprise, Valeria Salivanchuck. 

«Ce jour-là, il y avait une autre attaque de missiles sur Kyïv. J’ai présenté notre campagne assise dans ma salle de bain, car c'est censé être l'endroit le plus sécuritaire de l'appartement. Il y a peu de fenêtres, donc on ne peut pas être blessé par des éclats d'obus s'il y a une explosion à proximité», témoigne la jeune femme de 23 ans. 

Valeria Salivanchuck dans sa salle de bain.

Photo courtoisie

Valeria Salivanchuck dans sa salle de bain.

À l'approche de l'hiver et avec la multiplication des bombardements russes ces derniers temps, surtout ceux ciblant les infrastructures énergétiques de l’Ukraine, l’entreprise n'a d'autre choix que de se préparer au pire pour assurer la sécurité de ses employés. 

«Nous avons des génératrices, des réserves d’essence, d’eau et de nourriture pour les employés dans nos bureaux de Kyïv. Dans le pire des scénarios, nos employés pourraient y vivre environ deux semaines avec les réserves que nous avons», avance le président et fondateur d’Obrio, l’entreprise mère de l’application Nebula, Alex Fedorov.

Il n’est d’ailleurs pas rare que les équipes aient à se cacher dans des abris anti-bombes lorsque les sirènes d’alarme de la ville retentissent, confie Valeria. 

Un bureau de travail installé dans un abri anti-bombes.

Photo courtoisie

Un bureau de travail installé dans un abri anti-bombes.

Valeria qui travaille dans un abri anti-bombes.

Photo courtoisie

Valeria qui travaille dans un abri anti-bombes.

Dans ce contexte, l’entreprise offre à son personnel de déménager dans de petites maisons situées en montagne dans une région de l’ouest du pays. 

«Ce sont de maisons autonomes, louées par l’entreprise, qui ne dépendent pas du système central visé par l’armée russe. Nos employés pourront y séjourner avec les membres de leur famille pour les mois d’hiver, incluant la période de Noël», explique le fondateur, Alex Fedorov. 

• À lire aussi: «Sergeï Sourovikine, le nouveau commandant sanguinaire de l’armée russe en Ukraine

«Le travail a été un cadeau»

Ces nouvelles mesures pour affronter l’hiver ne sont que la suite logique d'une longue année de gestion de crise pour Alex Fedorov. 

Le 21 février 2022, l’entrepreneur de 29 ans et une partie de son équipe s’envolaient vers le Mexique pour célébrer les succès de l’entreprise. La fête a toutefois été de courte durée. 

«La guerre a éclaté le troisième jour de nos vacances. Nous avons rapidement tenu une réunion d’urgence afin d’établir comment nous allions garantir la sécurité de tout le monde. Nous avons mis sur pied un canal de communication d’urgence pour expliquer tout ce que nous faisons en temps réel», se souvient-il. 

• À lire aussi: 24 raisons derrière la controverse autour de la Coupe du monde au Qatar 

L’entreprise a suspendu ses activités au cours de la première semaine de combats, pour permettre notamment aux employés toujours en Ukraine d’évacuer leur famille. Les employés qui participaient au voyage ont quant à eux volé vers la Pologne, où la compagnie a établi un nouveau quartier général. 

Après en avoir longuement discuté avec son équipe, Alex Fedorov a annoncé un retour au travail à partir du 9 mars. Pour Valeria Salivanchuck, il ne fait aucun doute: cette décision a grandement aidé l’équipe à affronter l’horreur des derniers mois.

«Quand la guerre frappe dans votre pays et que vous n’êtes pas sur place, vous vous inquiétez sans cesse pour vos proches, vous regardez toujours les nouvelles. Vous vous demandez quoi faire, même s’il n’y a rien à faire. Pour la majorité de l’équipe, je crois que le travail a été un cadeau, parce qu’il nous a permis de nous fixer des objectifs et de les atteindre. C’est quelque chose qui nous a redonné un peu de contrôle sur nos vies.» 

Une partie de l'équipe de Nebula dans un abri anti-bombes.

Photo courtoisie

Une partie de l'équipe de Nebula dans un abri anti-bombes.

Redonner à la communauté

L’application Nebula a été rendue gratuite pour tous les utilisateurs en territoire ukrainien dès le début de la guerre. 

Plusieurs autres initiatives, incluant des campagnes de sensibilisation et des appels aux dons lors du téléchargement de l’application, ont aussi été mises sur pied pour aider la société ukrainienne à se remettre en marche. 

Photo Facebook

La réponse a été plus que positive: en mai 2021, Nebula est devenue l'application d'astrologie la plus téléchargée au monde. À ce jour, plus de 17 millions de personnes l’ont téléchargée, et plus de 240 000 personnes l’utilisent quotidiennement. 

«Les gens cherchent à aider en temps de crise, et c’est important de faire notre part comme entreprise. En associant notre produit à des causes de charité, nous pouvons faire une différence. Il faut garder espoir, et il faut que les gens sachent que l’Ukraine ne baisse pas les bras», conclut Alex Fedorov. 

Une vidéo qui pourrait vous intéresser: 

s