Quels sont les signes et symptômes de l’AVC, et ce qu’il faut faire si ça arrive | 24 heures
/bref

Quels sont les signes et symptômes de l’AVC, et ce qu’il faut faire si ça arrive

L'animateur Charles Tisseyre et le défenseur des Penguins de Pittsburgh Kristopher Letang
Photos d'archives

L'animateur Charles Tisseyre et le défenseur des Penguins de Pittsburgh Kristopher Letang

Dans les dernières semaines, l'animateur Charles Tisseyre et le défenseur des Penguins de Pittsburgh Kristopher Letang a subi un accident vasculaire cérébral (AVC), lundi. Quels sont les signes avant-coureurs? Que faut-il faire ou ne pas faire si une personne près de nous subit un AVC? On fait le point.

• À lire aussi: Le gène ApoE4, qui prédispose Chris Hemsworth à développer l'Alzheimer?

Quels sont les signes et les symptômes de l’AVC? 

Les symptômes sont:

  • Une faiblesse d’un seul côté du corps.  
  • Un engourdissement ou un fourmillement au niveau du visage, dans les bras ou dans les jambes.  
  • Une difficulté à parler ou à comprendre ce que disent les autres.  
  • Des troubles de vision, comme une vision double ou l’incapacité de voir, surtout d’un œil.  
  • Un mal de tête soudain et intense (se manifeste généralement au même moment que d’autres symptômes).  
  • Des problèmes d’équilibre. 

Ces symptômes peuvent arriver subitement ou peuvent apparaître et disparaître pendant quelques jours.

Rappelez-vous des signes de l’AVC 

Pour être certain de reconnaître les signes de l’AVC, souvenez-vous de l’acronyme VITE. 

  • Visage: est-il affaissé? 
  • Incapacité: la personne peut-elle lever les deux bras normalement? 
  • Trouble de la parole: est-ce que la personne a du mal à prononcer les mots? 
  • Extrême urgence: composez le 911. 

CAPTURE D'ÉCRAN/COEUR ET AVC

Qui est à risque?  

Tout le monde est à risque de subir un AVC. En effet, «bien que le risque d’AVC augmente avec l’âge, même les jeunes peuvent en subir un», rappelle l’Agence de santé publique du Canada. 

Des mini-AVC, ça se peut

Une personne peut également subir un mini-accident vasculaire cérébral.  

«Ce phénomène se produit lorsqu’un vaisseau sanguin est brièvement bloqué par un petit caillot», indique l’Agence de santé publique du Canada. Une personne qui subit un mini-AVC en ressentira les effets pendant moins de 24 heures.  

Même si les symptômes disparaissent rapidement, il faut contacter un professionnel de la santé. Si le mini-AVC n’est pas traité, la personne risque de subir un AVC dans les cinq années qui suivent. 

Ce qu’il faut faire si une personne semble subir un AVC? 

Si vous ou une personne avec qui vous vous trouvez présente l’un des symptômes d’un AVC, composez le 911. Les symptômes n’apparaissent pas toujours tous en même temps. 

Il est important d’obtenir une assistance médicale dans les quatre premières heures et demie après un AVC. À l’intérieur de ce délai, il est souvent possible de prendre une médication qui peut réduire ou même renverser les effets de l’AVC.  

Ce qu’il ne faut PAS faire 

Si vous présentez des signes d’un AVC, il y a des choses que vous ne devez pas faire: 

  • Vous allonger afin de vous reposer.  
  • Attendre de voir si les symptômes vont disparaître.  
  • Attendre de voir si vous avez de la douleur (un AVC peut être sans douleur).

Sources: gouvernement du Canada, Cœur+AVC