Microsoft veut un retour de Call of Duty sur les consoles Nintendo | 24 heures
/pss

Microsoft veut un retour de Call of Duty sur les consoles Nintendo

Image principale de l'article Retour de Call of Duty sur les consoles Nintendo
Activision

Le PDG de Microsoft Gaming Phil Spencer a mentionné à plusieurs reprises dans les derniers temps qu’il aimerait revoir la franchise Call of Duty sur des plateformes comme celle de Nintendo. Chose dite, chose faite: la compagnie Microsoft s'est engagée à ce que ça se réalise. 

• À lire aussi: Comment jouer à Call of Duty: Warzone 2.0

• À lire aussi: Call of Duty: Warzone 2.0, est-ce que c’est bon?

La nouvelle a été confirmée mardi soir par Spencer sur Twitter: «Microsoft a conclu un engagement de 10 ans pour amener Call of Duty sur [les consoles] Nintendo, à la suite de la fusion entre Microsoft et Activision Blizzard King», lit-on sur sa publication. «Microsoft s'engage à apporter plus de jeux à plus de personnes, quelle que soit la façon dont elles choisissent de jouer.»

Le dernier titre Call of Duty à être sorti sur une console Nintendo était Call of Duty: Ghosts sur Wii U en 2013. La franchise populaire d'Activision est donc complètement absente de la Nintendo Switch depuis la sortie de la console en 2017.

Par le fait même, Phil Spencer a confirmé l’intention de Microsoft Gaming à continuer d'offrir Call of Duty sur Steam en parallèle à Xbox quand la fusion avec Activision Blizzard King sera faite.

Et PlayStation?

À l’annonce de l’acquisition d’Activision Blizzard par Microsoft, Spencer avait assuré que Microsoft s’engageait publiquement à honorer tous les accords existants avec d'autres compagnies, et avait confirmé son désir de garder Call of Duty sur PlayStation. 

Jim Ryan, président et PDG de Sony Interactive Entertainment, avait toutefois affirmé en septembre dernier que l'offre de Microsoft ne tenait pas compte de l'impact sur les joueurs PlayStation. «Microsoft a proposé que Call of Duty reste sur PlayStation que trois ans après la fin de l'accord actuel entre Activision et Sony. Après près de 20 ans de Call of Duty sur PlayStation, leur proposition était inadéquate à plusieurs niveaux et ne tenait pas compte de l'impact sur nos joueurs» avait-il dit dans un communiqué. 

Mardi soir, le président de Microsoft, Brad Smith, a toutefois relancé Sony et a fait allusion à lui offrir un contrat semblable à celui de Nintendo dans une publication Twitter. «Notre acquisition apportera Call of Duty à plus de joueurs et à plus de plateformes que jamais auparavant. C'est bon pour la concurrence et bon pour les consommateurs. Merci Nintendo. N'importe quel jour que Sony veut s'asseoir et discuter, nous serons heureux de conclure également un contrat de 10 ans pour PlayStation.»


AUSSI SUR PÈSE SUR START

s

s

s