Voici ce qui arrive quand on mange dehors en Antarctique | 24 heures
/environment

Voici ce qui arrive quand on mange dehors en Antarctique

Image principale de l'article Manger dehors à -60 °C
Photo Cyprien Verseux / Marslablance.com

Avez-vous déjà essayé de cuisiner à -60 °C? Un astrobiologiste français a fait le test lors d’une mission en Antarctique. Résultat: le climat est si glacial que la nourriture y gèle en moins d’une minute.

L'Antarctique enregistre les températures les plus basses au monde. Un record de -98 °C a été observé dans l’est de l’Antarctique grâce aux données récoltées par des satellites entre 2004 et 2016, ont révélé des scientifiques dans la revue Geophysical Research Letters, en juin 2018. 

La température moyenne de l'intérieur du continent est plutôt de -57 °C. 

Tester la cuisine polaire

Lors d’une mission d’un an sur le plateau Antarctique en 2018, l'astrobiologiste Cyprien Verseux a voulu tester les limites de la cuisine dans ce climat polaire. 

Photo Cyprien Verseux

Sur la base de recherche franco-italienne Concordia – la plus isolée du monde –, qui est située à 3200 m d’altitude, il a tenté de préparer des plats au grand air, alors que la température avoisine les -60 °C en octobre. 

Spaghetti, toast à la confiture ou raclette: tout a gelé presque instantanément. 

Photo Cyprien Verseux

Photo Cyprien Verseux

Photo Cyprien Verseux

Photo Cyprien Verseux

Les repas transformés en sculptures de glace, qu’il s’amusait à partager sur Twitter, témoignent des conditions climatiques particulièrement éprouvantes dans lesquelles il se trouvait. 

Ces photos ont par ailleurs refait surface cette semaine sur la page Instagram de Vice

Simuler la planète Mars

Le projet scientifique dirigé par Cyprien Verseux visait à simuler une mission sur Mars afin de trouver sur d’autres planètes des ressources comme l’oxygène, la nourriture ou les sources d’énergie qui permettront aux futurs astronautes de survivre pendant leurs missions, a confié l’astrobiologiste au Paris Match

La station Concordia, selon lui, est ce qui se rapproche le plus, sur Terre, d'une base sur Mars ou sur la Lune. 

Photo Cyprien Verseux

Cette expérience culinaire pourrait toutefois être plus difficile à réaliser dans le futur: l’Antarctique se réchauffe trois fois plus vite que la moyenne de la planète. 

Le 18 mars, la base de recherche Concordia avait enregistré une «chaleur» record de -11,5 °C, plus de 30 °C au-dessus de la normale. 

Sur le même sujet